Israël : Un ultimatum lancé aux migrants africains


Le gouvernement israélien a lancé ce dimanche 04 février 2018, un ultimatum aux migrants africains : dès mars, ils devraient avoir quitté le territoire sous son contrôle, sinon ils seront mis en prison.

Leurs manifestations n’y font rien, le gouvernement israélien maintient la pression sur les migrants africains.

La porte-parole de l’administration israélienne en charge de l’immigration Sabine Haddad, a indiqué à l’Agence France Presse que des lettres officielles ont commencé à être transmises aux migrants ce 4 février. Ces courriers laissent entendre qu’ils ont 60 jours pour quitter le territoire.

Pour l’instant, confie encore la même source, ces lettres n’ont été transmises qu’aux hommes sans famille.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé en début d’année, la mise en application d’un programme destiné à expulser quelques 38 000 migrants africains principalement originaires d‘Erythrée et du Soudan. C’est une décision d’autant plus controversée qu’elle n’offre pour alternative aux récalcitrants qu’un séjour derrière les barreaux.

Les médias locaux affirment que seules les personnes reconnues victimes de trafic humain ou d’esclavage et celles qui ont requis l’asile avant la fin de l’année dernière, devraient être dans un premier temps épargnées par le programme.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina : 41 tonnes de farine impropre à la consommation saisie par l’ANLF

L’Autorité Nationale de Lutte contre la Fraude (ANLF) a saisi le 12 septembre 2018, une importante quantité de produit de grande consommation à Ouagadougou. Cette quantité de farine a été présentée à (...)

Mexique : une première ébauche du « mur Trump » sur 6 km de long

Les autorités américaines ont annoncé le début de la construction d’un mur le long de la frontière mexicaine ce samedi 22 septembre. Mais long de 6 km, ce mur ne sera construit que sur le long de la (...)

Catastrophe à Gênes : des funérailles nationales controversées

En Italie, à Gênes, les secours s’affairent toujours dans les décombres du pont Morandi pour tenter de retrouver les cinq personnes encore portées disparues. Toute la classe politique italienne est (...)

Familles de migrants séparées : le gouvernement américain se défausse sur l’ACLU

Aux Etats-Unis, la crise des familles de migrants clandestins séparés est loin d’être terminée. Si plus de 1 400 enfants ont pu être remis à leurs parents ou à des proches, des centaines d’autres sont (...)

Commentez