Israël : Un ultimatum lancé aux migrants africains


Le gouvernement israélien a lancé ce dimanche 04 février 2018, un ultimatum aux migrants africains : dès mars, ils devraient avoir quitté le territoire sous son contrôle, sinon ils seront mis en prison.

Leurs manifestations n’y font rien, le gouvernement israélien maintient la pression sur les migrants africains.

La porte-parole de l’administration israélienne en charge de l’immigration Sabine Haddad, a indiqué à l’Agence France Presse que des lettres officielles ont commencé à être transmises aux migrants ce 4 février. Ces courriers laissent entendre qu’ils ont 60 jours pour quitter le territoire.

Pour l’instant, confie encore la même source, ces lettres n’ont été transmises qu’aux hommes sans famille.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé en début d’année, la mise en application d’un programme destiné à expulser quelques 38 000 migrants africains principalement originaires d‘Erythrée et du Soudan. C’est une décision d’autant plus controversée qu’elle n’offre pour alternative aux récalcitrants qu’un séjour derrière les barreaux.

Les médias locaux affirment que seules les personnes reconnues victimes de trafic humain ou d’esclavage et celles qui ont requis l’asile avant la fin de l’année dernière, devraient être dans un premier temps épargnées par le programme.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina :Rencontre des experts de l’OOAS pour l’opérationnalisation de la gestion des déchets liés aux soins de santé

L’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) organise un atelier de réflexion sur la gestion dès l’opérationnalisation de la gestion durable des déchets liés aux soins de santé en Afrique de (...)

Procès du putsch manqué : Ce qu’il faut retenir du premier jour de comparution de Diendiéré

Considéré comme le cerveau du putsch manqué de septembre 2015. Le Général Gilbert Diendiéré s’est présenté devant le juge ce lundi 26 novembre. Dans son grand oral, il est revenu sur plusieurs points (...)

Syrie : le numéro deux du groupe Etat islamique capturé par les FDS

Les Forces démocratiques syriennes, une coalition à majorité kurde soutenue par Washington, ont annoncé ce dimanche 25 novembre avoir capturé le numéro deux du groupe jihadiste Etat islamique, dirigé (...)

La lutte contre le paludisme au point mort, selon l’OMS

La lutte contre le paludisme, l’une des premières causes de mortalité au monde, stagne alors que 219 millions de cas ont été enregistrés en 2017, soit deux millions de plus que l’année précédente, (...)

Commentez