Brexit : Londres accuse l’UE de « mauvaise foi »

Le ministre britannique du Brexit a dénoncé le jeudi 08 février 2018 avec virulence le document dévoilé par l’Union européenne. Ce document comporte un arsenal de sanctions éventuelles envers le Royaume-Uni.

Le ministre britannique chargé du Brexit, David Davis, a dénoncé dans une déclaration à la virulence inhabituelle quele projet de sanctions de l’UE pour encadrer la période de transition après le Brexit est «  peu judicieux » et de « mauvaise foi  ».

« Peu judicieux de publier ça ». «  Je ne pense pas que c’était faire montre de bonne foi que de publier ce document au langage franchement discourtois, impliquant qu’ils pourraient, dans les faits, arbitrairement mettre fin à la période de transition  », a déclaré le ministre aux médias. «  C’est de mauvaise foi et peu judicieux de publier ça  », a-t-il ajouté. Il commentait le document dévoilé mercredi par l’Union européenne, qui comporte un arsenal de sanctions pour «  éviter un jeu déloyal » de la part de Londres durant la période de transition après le divorce.

Le projet de texte fixant les règles imposées au Royaume-Uni pour la période de transition après sa sortie de l’UE le 29 mars 2019 prévoit la possibilité de sanctions. Ces sanctions sont notamment«  un mécanisme permettant à l’Union de suspendre certains bénéfices pour le Royaume-Uni découlant de sa participation au marché unique ». Cette clause incluse sous forme de notule dans le projet d’accord, a été ajoutée à l’occasion de la reprise des négociations mardi à Bruxelles.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Fin de la conférence libyenne de Palerme sur une note incertaine.

La conférence sur la Libye qui s’est tenue à Palerme, en Sicile, s’est clôturée ce mardi 13 novembre 2018 sur une note incertaine. Si pour la première fois depuis cinq mois, le Premier ministre libyen (...)

Candidature unique de l’opposition en RDC : Tshisekedi et Kamerhe reculent sous la pression de leur base

L’unité n’a même pas tenu 24 heures : deux poids lourds de l’opposition congolaise ont annoncé dès lundi qu’ils se retiraient de l’accord qu’ils avaient signé la veille pour désigner un candidat unique de (...)

Brésil : après son élection, Jair Bolsonaro compose son équipe

Au lendemain de l’élection de Jair Bolsonaro, les Brésiliens sont partagés entre crainte et optimisme. Le pays est profondément divisé. Le nouveau président d’extrême droite dispose de deux mois pour (...)

« Erdogan Not Welcome » : manifestation à Berlin contre la visite du président turc

Le président turc Recep Tayyip Erdogan achève ce samedi 29 septembre une visite d’État de deux jours en Allemagne. Après des rencontres vendredi avec le président de la République Steinmeier et la (...)

Commentez