Mali : 14 personnes arrêtées dans une affaire de pédophilie

La police malienne a procédé ce vendredi 9 février 2018 à Bamako,en trois jours à l’arrestation de 14 individus impliqués dans ces affaires sordides. Ce sont des affaires qui défraient la chronique dans un pays peu habitué à la médiatisation de ce genre de scandale.

Publication de vidéo à caractère pornographique, pédophilie et viols collectifs. Le décor étant planté, en voici les détails. La première affaire concerne une petite fille qui a fait les frais de la folie bestiale d’un groupe de pédophiles. Ces derniers l’ont violée, ont filmé leur « exploit » et l’ont publié sur les réseaux sociaux. Parmi les présumés violeurs, un adolescent de 16 ans.
L’horreur suscitée par une telle animosité a provoqué une énorme vague d’indignations, notamment au sein des associations locales. 10 d’entre elles ont exigé l’arrestation des individus à la libido déréglée.

En plus de ces associations, des ONG aussi ont fait entendre leur voix. Ils sont au total 13 à demander des sanctions exemplaires à l’encontre des indélicats. L’on compte parmi les indignés, l’Association malienne de défense des droits de l’homme (AMDH). Au regard de la situation, Me Moctar Mariko, le président de l’AMDH a fait entendre que « l’adoption de la loi sur les violences basées sur le genre devient urgente » dans son pays.
La deuxième affaire fait aussi cas d’un viol collectif. Il a eu lieu dans la même ville de Bamako, au quartier très animé d’Hippodrome. Trois individus ont été arrêtés dans cette seconde affaire de viol.

Un autre scandale fait état de pédophilie, avec pour bourreau un homme de 75 ans, qui a déversé ses ardeurs sexuelles sur une fillette. Il a aussi été mis aux arrêts.
Outre ces arrêts, six autres personnes sont aux mains de la police pour avoir enregistré et distribué une vidéo à caractère pornographique. Le but de ces individus était de faire du chantage à un homme. Parmi les « maîtres chanteurs », y trouvait une adolescente de 16 ans.
La question sur le motif d’une telle montée en puissance des déviations sexuelles dans la capitale malienne reste poser.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina Faso : « Tout musulman qui est majeur peut aller à la Mecque », imam Alidou Ilboudo

Les pèlerinages de l’slam sont des voyages de prières qui se font chaque année. Ils se font essentiellement au mois sacré. Selon l’imam Alidou Ilboudo, le pèlerinage obligatoire est un pèlerinage qui (...)

Burkina : « Le sacrifice est une recommandation mais pas une obligation », imam Alidou Ilboudo

La fête de la tabaski est une fête des musulmans encore appelée grande fête. Le mouton est au centre de ladite fête. Pour connaître les dispositions à prendre pour célébrer la tabaski et le rôle du (...)

Côte d’ivoire : Laurent Gbagbo demande à être acquitté de tout crime contre l’humanité

L’ex-président de la Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo a exhorté les juges internationaux à prononcer son acquittement et à le libérer de prison, argumentant que le procureur n’a pas été en mesure de prouver (...)

RD Congo : Bemba retourne au Congo le 1er Aout

L’ex-chef de guerre congolais Jean-Pierre Bemba va faire son retour à Kinshasa le 1er août selon l’information donnée par son parti. Après avoir été acquitté par la Cour pénale internationale (CPI), son (...)

Commentez