Mali : 14 personnes arrêtées dans une affaire de pédophilie

La police malienne a procédé ce vendredi 9 février 2018 à Bamako,en trois jours à l’arrestation de 14 individus impliqués dans ces affaires sordides. Ce sont des affaires qui défraient la chronique dans un pays peu habitué à la médiatisation de ce genre de scandale.

Publication de vidéo à caractère pornographique, pédophilie et viols collectifs. Le décor étant planté, en voici les détails. La première affaire concerne une petite fille qui a fait les frais de la folie bestiale d’un groupe de pédophiles. Ces derniers l’ont violée, ont filmé leur « exploit » et l’ont publié sur les réseaux sociaux. Parmi les présumés violeurs, un adolescent de 16 ans.
L’horreur suscitée par une telle animosité a provoqué une énorme vague d’indignations, notamment au sein des associations locales. 10 d’entre elles ont exigé l’arrestation des individus à la libido déréglée.

En plus de ces associations, des ONG aussi ont fait entendre leur voix. Ils sont au total 13 à demander des sanctions exemplaires à l’encontre des indélicats. L’on compte parmi les indignés, l’Association malienne de défense des droits de l’homme (AMDH). Au regard de la situation, Me Moctar Mariko, le président de l’AMDH a fait entendre que « l’adoption de la loi sur les violences basées sur le genre devient urgente » dans son pays.
La deuxième affaire fait aussi cas d’un viol collectif. Il a eu lieu dans la même ville de Bamako, au quartier très animé d’Hippodrome. Trois individus ont été arrêtés dans cette seconde affaire de viol.

Un autre scandale fait état de pédophilie, avec pour bourreau un homme de 75 ans, qui a déversé ses ardeurs sexuelles sur une fillette. Il a aussi été mis aux arrêts.
Outre ces arrêts, six autres personnes sont aux mains de la police pour avoir enregistré et distribué une vidéo à caractère pornographique. Le but de ces individus était de faire du chantage à un homme. Parmi les « maîtres chanteurs », y trouvait une adolescente de 16 ans.
La question sur le motif d’une telle montée en puissance des déviations sexuelles dans la capitale malienne reste poser.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Système éducatif au Burkina : « Nous voulons sauver notre année scolaire », Dramane Sankara

Le comité exécutif de l’association des élèves du secondaire de Ouagadougou (AESO) a tenu une conférence de presse ce vendredi 18 janvier 2019 dans l’enceinte du lycée Bogodogo. Elle portait sur la (...)

Brexit : à Bruxelles, le scepticisme domine et les plans d’urgence se multiplient

Le Parlement britannique se prononcera le 29 janvier sur le « plan B » que va lui présenter la Première ministre Theresa May après le rejet massif de l’accord de Brexit qu’elle a négocié à Bruxelles. (...)

Somalie : au moins trois blessés suite à des tirs de mortier sur une base onusienne

La Somalie ne connaît décidément pas le repos. Ce mardi 1er janvier, au moment où le monde célébrait le nouvel An, des tirs de mortier ont été enregistrés à l’intérieur d’une base de l’ONU à Mogadiscio. (...)

RDC : les populations privées d’Internet

La suspension d’internet est devenue une mode en période électorale en Afrique et la RDC ne fait pas exception à la règle. Les populations ont été privées d’internet au lendemain des élections générales. (...)

Commentez