Mali : 14 personnes arrêtées dans une affaire de pédophilie

La police malienne a procédé ce vendredi 9 février 2018 à Bamako,en trois jours à l’arrestation de 14 individus impliqués dans ces affaires sordides. Ce sont des affaires qui défraient la chronique dans un pays peu habitué à la médiatisation de ce genre de scandale.

Publication de vidéo à caractère pornographique, pédophilie et viols collectifs. Le décor étant planté, en voici les détails. La première affaire concerne une petite fille qui a fait les frais de la folie bestiale d’un groupe de pédophiles. Ces derniers l’ont violée, ont filmé leur « exploit » et l’ont publié sur les réseaux sociaux. Parmi les présumés violeurs, un adolescent de 16 ans.
L’horreur suscitée par une telle animosité a provoqué une énorme vague d’indignations, notamment au sein des associations locales. 10 d’entre elles ont exigé l’arrestation des individus à la libido déréglée.

En plus de ces associations, des ONG aussi ont fait entendre leur voix. Ils sont au total 13 à demander des sanctions exemplaires à l’encontre des indélicats. L’on compte parmi les indignés, l’Association malienne de défense des droits de l’homme (AMDH). Au regard de la situation, Me Moctar Mariko, le président de l’AMDH a fait entendre que « l’adoption de la loi sur les violences basées sur le genre devient urgente » dans son pays.
La deuxième affaire fait aussi cas d’un viol collectif. Il a eu lieu dans la même ville de Bamako, au quartier très animé d’Hippodrome. Trois individus ont été arrêtés dans cette seconde affaire de viol.

Un autre scandale fait état de pédophilie, avec pour bourreau un homme de 75 ans, qui a déversé ses ardeurs sexuelles sur une fillette. Il a aussi été mis aux arrêts.
Outre ces arrêts, six autres personnes sont aux mains de la police pour avoir enregistré et distribué une vidéo à caractère pornographique. Le but de ces individus était de faire du chantage à un homme. Parmi les « maîtres chanteurs », y trouvait une adolescente de 16 ans.
La question sur le motif d’une telle montée en puissance des déviations sexuelles dans la capitale malienne reste poser.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina : Les services de sécurité en alerte face à la constitution d’un nouveau « front » djihadiste dans l’Est

Repérés fin mars par une patrouille de l’armée burkinabè, des jihadistes présumés ont été chassés avant de pouvoir s’implanter dans une forêt de l’est du pays. Craignant la constitution d’un nouveau « (...)

Reflet 7 : L’hebdomadaire récapitulatif de l’actualité

La Rédaction de Refletafrique.net souhaite un bon début de semaine à tous ses lecteurs à travers l’hebdomadaire récapitulatif de l’actualité. Bonne lecture des titres et brefs résumés qui marquent (...)

Inquiétude en RDC : Ebola se propage en zone urbaine pour la première fois

Le virus Ebola qui sévit en République démocratique du Congo (RDC) a atteint pour la première fois une zone urbaine où un cas a été confirmé par les autorités et l’Organisation mondiale de la Santé (...)

Afrique du Sud : 254 ans de prison pour le violeur en série

Reconnu coupable de plusieurs cas de viols et de violences graves, un jeune Sud-Africain âgé de 26 ans a écopé de lourdes peines. Il s’agit de peines qui vont jusqu‘à deux siècles de réclusion. À (...)

Commentez