Jeux Olympiques d’hiver de Pyeong- Chang : Une timide mais exceptionnelle participation africaine

Comparé aux autres grands continents, l’Afrique est sous représentée aux Jeux Olympiques d’hiver de Pyeong Chang. Cependant, avec 12 athlètes de huit (08) pays différents, cette édition des JO d’hiverconnait la plus grande participation africaine.

Les Jeux Olympiques d’hiver ont ouvert leurs portesà Pyeongchang en Corée du Sud,le vendredi 09 février. Cette 23e édition connait la plus grande participation africaine depuis 1960, année de la première participation du continent.

L’Afrique du Sud, alors sous le joug de l’apartheid à l‘époque a été le premier pays africain à envoyer une équipe de laquelle tout joueur non-Blanc était bien sur exclu.
De 1984 à nos jours, un total de treize pays africains ont été représentés au Jeux d’hiver, avec au moins un pays participant, chaque année.Ces pays africains qui ont envoyé des athlètes à ces jeux sont l’Erythrée, leNigeria, le Kenya, le Maroc, le Ghana, Madagascar, l’Afrique du Sud et leTogo.A noter que l’Erythrée et le Nigéria sont à leur première participation.Les athlètes africains face aux difficultés.

Malgré cette représentation exceptionnelle, les athlètes africains font face à de nombreuses difficultés. Au nombre de celles-ci, il y a d’abord le climat hivernal comme l’indique l’intitulé des jeux. Beaucoup d’athlètes originaires du continent qui participent aux jeux sont d’ailleurs nés ou formés hors de l’Afrique.

La deuxième difficulté est liée à l’éternel manque de financement. L’équipe nigériane de bobsleigh, la toute première équipe africaine dans cette discipline, composée de trois jeunes dames, a par exemple dû initier une collecte de fonds pour payer ses séances d’entraînement et ses équipements. Ce phénomène est récurrent sur le continent et le football n’en est pas une exception.

A Pyeongchang, l’enthousiasme ne s’est guère estompé, d’autant plus que cette édition sera celle des grandes premières pour plusieurs sportifs. Akwasi Frimpong deviendra ainsi le premier Ghanéen à participer au Skeleton tandis que Sabrina Simader et Mialitiana Clerc deviendront les premières femmes à représenter respectivement le Kenya et Madagascar. Pourvu que cette participation exceptionnelle de l’Afrique se répercute aussi en termes de médailles.

Soumana Loura
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina Faso : Les acteurs de la Fédération Burkinabè de Football (FBF) approuvent le budget de la session sportive 2018-2019

Le comité exécutif de la Fédération Burkinabè de Football et les acteurs du football national ont tenu une assemblée générale ordinaire. Cette assemblée a pour objectif d’approuver le procès-verbal de (...)

Sport : Classement FIFA du mois de juillet : La France numéro 1 du classement FIFA

La Fédération Internationale du Football a officialisé une distinction somme toute logique pour l’équipe de Didier Deschamps, 17 ans après. Grâce à son sacre lors de la coupe du Monde en Russie, la (...)

Mondial 2018 : une équipe de France aux anges !

Loin de l’euphorie française qu’ils retrouveront dès lundi 16 juillet, les Tricolores et leur staff ont savouré ce deuxième titre à Moscou. « On est fier de rendre les Français heureux », a déclaré le (...)

Coupe du monde : Belgique et Angleterre se disputent une place sur le podium

La 3e place de la Coupe du monde 2018 se joue ce samedi à Saint-Pétersbourg. Une consolante qui oppose les perdants des demi-finales, la Belgique et l’Angleterre. Deux équipes motivées à l’idée de (...)

Commentez