Tanzanie : Le pays ne peut plus accueillir les réfugiés

La Tanzanie se retire du cadre d’action global pour les réfugiés. L’annonce a été faite hier vendredi par le président Tanzanien John Magufuli. Pour des raisons de sécurité et de manque de fonds, ce pays quitte l’organisation qui prévoit l’intégration des réfugiés au sein des communautés d’accueil.

Le président tanzanien John Magufuli a annoncé vendredi le retrait de son pays du “cadre d’action global pour les réfugiés’’. Cette annonce a été faite hier vendredi à l’occasion de la cérémonie des vœux aux chefs de missions diplomatiques en poste à Dar es Salaam.

Selon le chef de l’Etat Tanzanien, “son pays a décidé de se retirer pour des raisons de sécurité et de manque de fonds”.

Plutôt en janvier, la Tanzanie avait informé le Haut-Commissariat de l’ONU aux Réfugiés (HCR) qu’elle arrêtait d’octroyer la nationalité à certains réfugiés burundais et qu’elle allait décourager de nouvelles demandes d’asile.

A en croire le quotidien gouvernemental tanzanien, Daily News, M. Magufuli reproche à la communauté internationale de ne pas avoir débloqué les fonds promis pour aider la Tanzanie à assurer l’intégration des réfugiés.

En effet,selon le HCR l’approche du “cadre d’action global pour les réfugiés” repose sur l’idée que les réfugiés doivent être inclus d’entrée dans les communautés qui les accueillent.

« Lorsque les réfugiés ont accès à l‘éducation et ont le droit de travailler légalement, ils peuvent développer leurs compétences et être plus autonomes, contribuant ainsi à l‘économie locale » estime le Haut-Commissariat de l’ONU aux réfugiés.

En rappel, la Tanzanie a longtemps été considérée comme une terre d’asile pour les réfugiés en provenance notamment du Burundi et de la RDCongo.

Bénédicte ZONGO/SANKARA
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina Faso : « Tout musulman qui est majeur peut aller à la Mecque », imam Alidou Ilboudo

Les pèlerinages de l’slam sont des voyages de prières qui se font chaque année. Ils se font essentiellement au mois sacré. Selon l’imam Alidou Ilboudo, le pèlerinage obligatoire est un pèlerinage qui (...)

Burkina : « Le sacrifice est une recommandation mais pas une obligation », imam Alidou Ilboudo

La fête de la tabaski est une fête des musulmans encore appelée grande fête. Le mouton est au centre de ladite fête. Pour connaître les dispositions à prendre pour célébrer la tabaski et le rôle du (...)

Côte d’ivoire : Laurent Gbagbo demande à être acquitté de tout crime contre l’humanité

L’ex-président de la Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo a exhorté les juges internationaux à prononcer son acquittement et à le libérer de prison, argumentant que le procureur n’a pas été en mesure de prouver (...)

RD Congo : Bemba retourne au Congo le 1er Aout

L’ex-chef de guerre congolais Jean-Pierre Bemba va faire son retour à Kinshasa le 1er août selon l’information donnée par son parti. Après avoir été acquitté par la Cour pénale internationale (CPI), son (...)

Commentez