Tanzanie : Le pays ne peut plus accueillir les réfugiés

La Tanzanie se retire du cadre d’action global pour les réfugiés. L’annonce a été faite hier vendredi par le président Tanzanien John Magufuli. Pour des raisons de sécurité et de manque de fonds, ce pays quitte l’organisation qui prévoit l’intégration des réfugiés au sein des communautés d’accueil.

Le président tanzanien John Magufuli a annoncé vendredi le retrait de son pays du “cadre d’action global pour les réfugiés’’. Cette annonce a été faite hier vendredi à l’occasion de la cérémonie des vœux aux chefs de missions diplomatiques en poste à Dar es Salaam.

Selon le chef de l’Etat Tanzanien, “son pays a décidé de se retirer pour des raisons de sécurité et de manque de fonds”.

Plutôt en janvier, la Tanzanie avait informé le Haut-Commissariat de l’ONU aux Réfugiés (HCR) qu’elle arrêtait d’octroyer la nationalité à certains réfugiés burundais et qu’elle allait décourager de nouvelles demandes d’asile.

A en croire le quotidien gouvernemental tanzanien, Daily News, M. Magufuli reproche à la communauté internationale de ne pas avoir débloqué les fonds promis pour aider la Tanzanie à assurer l’intégration des réfugiés.

En effet,selon le HCR l’approche du “cadre d’action global pour les réfugiés” repose sur l’idée que les réfugiés doivent être inclus d’entrée dans les communautés qui les accueillent.

« Lorsque les réfugiés ont accès à l‘éducation et ont le droit de travailler légalement, ils peuvent développer leurs compétences et être plus autonomes, contribuant ainsi à l‘économie locale » estime le Haut-Commissariat de l’ONU aux réfugiés.

En rappel, la Tanzanie a longtemps été considérée comme une terre d’asile pour les réfugiés en provenance notamment du Burundi et de la RDCongo.

Bénédicte ZONGO/SANKARA
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina : Les services de sécurité en alerte face à la constitution d’un nouveau « front » djihadiste dans l’Est

Repérés fin mars par une patrouille de l’armée burkinabè, des jihadistes présumés ont été chassés avant de pouvoir s’implanter dans une forêt de l’est du pays. Craignant la constitution d’un nouveau « (...)

Reflet 7 : L’hebdomadaire récapitulatif de l’actualité

La Rédaction de Refletafrique.net souhaite un bon début de semaine à tous ses lecteurs à travers l’hebdomadaire récapitulatif de l’actualité. Bonne lecture des titres et brefs résumés qui marquent (...)

Inquiétude en RDC : Ebola se propage en zone urbaine pour la première fois

Le virus Ebola qui sévit en République démocratique du Congo (RDC) a atteint pour la première fois une zone urbaine où un cas a été confirmé par les autorités et l’Organisation mondiale de la Santé (...)

Afrique du Sud : 254 ans de prison pour le violeur en série

Reconnu coupable de plusieurs cas de viols et de violences graves, un jeune Sud-Africain âgé de 26 ans a écopé de lourdes peines. Il s’agit de peines qui vont jusqu‘à deux siècles de réclusion. À (...)

Commentez