L’Afrique sera-t-elle l’hôte des JO de la jeunesse en 2022 ?

Après la Coupe du Monde en 2010, le continent va accueillir les Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2022 ? Le président du CIO, Thomas Bach le souhaite. Reste à savoir si le pays de la Téranga est disposé à abriter la compétition.

Le Sénégal ?

Pas de pays officiellement candidat pour l’instant. Mais le nom du pays revient avec insistance. C’est notamment le cas de la Gambienne Beatrice Allen qui a plaidé pour le voisin sénégalais. “Le Sénégal est un pays très sophistiqué”, a déclaré Mme Allen. “Je suis sûr qu’ils peuvent le faire’’. Ils ont une culture riche, et nous serons tous fiers en tant que membres du mouvement olympique si ces jeux étaient donnés au Sénégal”. Son collègue Paul Tergat du Kenya est plus nuancé : « Les membres du CIO d’Afrique, veulent s’assurer que cela devienne une réalité », a-t-il ajouté. Reste toutefois à ouvrir le processus officiel des candidatures pour une désignation du pays hôte.
Une compétition couteuse

Entre la désignation d’un pays et le fait de le voir organiser la compétition d’une telle envergure, un y a un gap. La Russie de Poutine a dû dépenser 50 milliards de dollars pour organiser les Jeux Olympiques de la jeunesse en 2014. Quant à la facture des Jeux Olympiques de Pékin, elle se chiffre à 40 milliards de dollars.
L’organisation des Jeux Olympiques coute en effet plus cher que celle de la coupe du monde de football. A cause notamment de la multiplicité des disciplines sportives. Pas sur donc que le pays de la Teranga soit en mesure d’organiser une telle compétition sportive. L’objectif derrière la tenue de ces Jeux en Afrique, confie Thomas Bach, est qu‘à moyen terme, le continent puisse se donner les moyens d’abriter les Jeux Olympiques. Hormis l’Antarctique, l’Afrique reste en effet le seul continent à n’avoir jamais organisé la prestigieuse compétition, même si l‘éventualité circule depuis près d’une décennie.

Outre les investissements financiers, il y a également le peu d’intérêt africain pour bon nombre de sports au programme olympique. Ce qui pourrait expliquer le manque d’une bonne base de fan et d’installations.L’exemple le plus récent en la matière est le retrait des Jeux du Commonwealth à l’Afrique du Sud. Les Sud-Africains ont notamment déclaré qu’ils ne construiraient pas de vélodrome à vélo parce qu’ils n’avaient pas l’argent, mais aussi parce qu’ils ne seraient pas utilisés après les Jeux. C’est dire…

Soumana Loura
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

19e journée D1 : EFO # RCK, le derby de ce week-end !

Etoile Filante de Ouagadougou(EFO) affronte, ce samedi 16 février 2019, le Rail club du Kadiogo (RCK) au stade municipal de Ouahigouya. Un match entrant dans le cadre de la 19e journée du (...)

Ligue des champions : l’Ajax malmène le Real mais s’incline

Le Real Madrid a gagné 2-1 sur le terrain de l’Ajax Amsterdam, en huitièmes de finale aller de la coupe d’Europe des clubs de football (Ligue des champions). La formation néerlandaise a pourtant (...)

Les Awards de la CAF : Salah et Kgatlana remportent le ballon d’or

Doublé pour l’Egyptien Mohamed Salah, désigné meilleur footballeur africain par la CAF. C‘était presque prévisible, Mohamed Salah conserve le ballon d’Or africain. L’Egyptien rejoint au palmarès le (...)

CAN 2019 : le Congo sur la liste des candidatures pour l’organisation

Et si un pays de la région Afrique centrale succédait au Cameroun pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations de football(CAN) l’année prochaine ? La République du Congo est sur la liste des (...)

Commentez