Reconstruction de l’Irak : Une conférence internationale au Koweït pour réunir les fonds

Après avoir chassé les djihadistes de Mossoul, dernier bastion de l’Etat Islamique en Irak avec le soutien de leurs partenaires occidentaux, les autorités irakiennes s’activent pour la reconstruction du pays. Pour ce faire, une conférence sur la reconstruction de l’Irak s’ouvre au Koweït ce lundi 12 février. Bagdad compte sur les bailleurs internationaux, mais aussi le secteur privé pour se relever de trois années d’occupation djihadiste.

100 milliards de dollars ; c’est la somme qu’il faut pour reconstruire l’Irak, dévasté par l’Etat Islamique qui a contrôlé depuis 2014 jusqu’à un tiers du pays. Il y a un peu plus de deux mois que l’Etat Islamique était chassé de son dernier bastion en Irak. Après cette victoire sur le terrorisme, il faut maintenant remettre le pays sur les rails. Cependant, les autorités irakiennes attendent de l’aide extérieure car le budget du pays ne peut pas supporter ce vaste chantier. En fin janvier, le Premier ministre irakien avait annoncé au forum de Davos, que l’Irak ne pouvait pas gérer la reconstruction avec son seul budget, grevé par la baisse des cours du pétrole brut et l’effort de guerre.

A cette rencontre du Koweït, les responsables irakiens vont donc présenter cet immense chantier de 157 projets pour lesquels ils sollicitent un financement. Plus de 26 000 habitations ont besoin d’être reconstruites. En outre, il faut investir dans les industries pétrolières et pétrochimiques et dans l’agriculture. Les projets les plus chers du chantier sont la reconstruction de deux lignes de chemin de fer reliant Bagdad à Bassorah et Bagdad à Mossoul, ainsi qu’un métro pour la capitale.

La rencontre va durer trois jours, ce lundi ce sont les organisations internationales qui vont se prononcer. Le mardi ce sera le secteur privé et le mercredi ce sont les Etats participants qui annonceront leurs contributions financières.

Pour attirer les investisseurs privés dans ce pays classé dixième pays le plus corrompu au monde, une plateforme de données censées garantir la transparence de la reconstruction a été mise en place.

Valentin Youmanli MANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

« Contrôle spécial ramadan » : Des cas de pratiques illicites de prix et saisi des produits périmés

Dans le cadre de la lutte contre la vie chère, et pour une maitrise des prix des produits de grande consommation en ce mois de ramadan, le ministère en charge du commerce à travers la Direction (...)

Kongoussi : NordGold inaugure sa 3e unité de production d’or

L’entreprise NordGold a inauguré ce jeudi, sa 3e usine qui devrait permettre à l’Etat burkinabè d’engranger 64 milliards de FCFA en dix ans et de créer 350 emplois directs. Le ministre de (...)

Ile Maurice : La présidente poussée à la démission par un scandale financier

La présidente mauricienne Ameenah Gurib-Fakim, seule femme chef d’Etat d’Afrique va quitter le pouvoir. Impliquée dans un scandale financier, elle est poussée à démissionner de la présidence. Une (...)

Yémen : Le gouvernement dénonce des « hors-la-loi »

Les séparatistes du Sud du Yémen ont acheminé ce lundi 29 janvier 2018 des renforts vers Aden, qui est la 2e ville du pays. C’est le lieu où des combats nocturnes ont encore opposés les séparatistes à (...)

Commentez