RDC : 33 morts dans des violences communautaires en Ituri

Dans la nuit du jeudi 01 mars au vendredi 02 mars 2018, 33 personnes ont été tuées dans des nouvelles violences communautaires en Ituri. Une localité située dans le nord-est de la République démocratique du Congo.

Le bilan des affrontements entre communautés Hema et Lendu, est de “33 personnes tuées”, a déclaré le ministre de l’Intérieur congolais Henri Mova, dans un message électronique.

Ces violences se sont déroulées à Maze, un village du territoire de Djugu, situé à environ 80 km au nord de Bunia, capitale de la province de l’Ituri. Le ministre de l’intérieur a précisé que « le gouverneur de province est en route pour atteindre le site des tueries en ce moment ».

Selon plusieurs témoignages recueillis par l’AFP, les assaillants, présentés comme appartenant à la communauté Lendu, se sont attaqués aux Hema.

Selon la société civile, le bilan risque d’être lourd. Le différend pour les terres entre éleveurs Hema et agriculteurs Lendu en Ituri est une des nombreuses sources de violences dans l’est troublé de la RDC.

Un des responsables de la société civile locale, Banza Charité, a déclaré que «  les assaillants ont investi le village et se sont livrés à un véritable carnage ».

Interrogé par l’AFP, le directeur de l’ONG Caritas Bunia, l’abbé Alfred Ndrabu Buju, a confirmé ces violences entre Hema et Lendu jeudi soir. Il a indiqué qu’«  un enfant victime de l’attaque a été reçu ce matin à l’hôpital général de Drodro avec une flèche dans la tête ».

En rappel, le regain de violences en Ituri remonte à mi-décembre et a déjà fait une centaine de morts. Ces violences concentrées autour de Djugu, au nord-est de Bunia, ont fait une centaine de morts. Elles ont aussi provoqué le déplacement d’environ 200.000 personnes depuis la mi-décembre.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina :Rencontre des experts de l’OOAS pour l’opérationnalisation de la gestion des déchets liés aux soins de santé

L’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) organise un atelier de réflexion sur la gestion dès l’opérationnalisation de la gestion durable des déchets liés aux soins de santé en Afrique de (...)

Procès du putsch manqué : Ce qu’il faut retenir du premier jour de comparution de Diendiéré

Considéré comme le cerveau du putsch manqué de septembre 2015. Le Général Gilbert Diendiéré s’est présenté devant le juge ce lundi 26 novembre. Dans son grand oral, il est revenu sur plusieurs points (...)

La Mauritanie mise sur l’aide aux populations pour sécuriser sa frontière

Niché au creux d’une passe menant vers la frontière malienne, le modeste village mauritanien d’Ouad Initi changera bientôt de visage, avec une école agrandie, un centre de soins et un accès accru à (...)

Le harcèlement sexuel, une pratique « très répandue » au sein de l’Union africaine

Selon les conclusions rendues vendredi 23 novembre par le comité chargé d’une enquête interne au sein de la Commission africaine, il y a bien des pratiques de harcèlement moral et sexuel au sein de (...)

Commentez