RDC : Florent Mbulanthie, prêtre catholique retrouvé mort dans le Kasaï

L’abbé Florent Mbulanthie, a été retrouvé en fin de semaine mort sur une rivière du Kasaï.Ce prêtre catholique a disparu pendant près de deux jours. Il aurait subi de nombreuses violences.

La région du Kasaï, au centre de la République démocratique du Congo est le lieu de théâtre d’affrontements entre milices locales et forces gouvernementales. C’est dans ces affrontements, qu’a été découverte la dépouille de Florent Mbulanthie, un prêtre de la localité d’Ilebo.

Selon les sites locaux, le corps du prélat a été découvert dans une embarcation de fortune, alors qu’il avait disparu depuis la soirée de mercredi. Il a été aperçu pour la dernière fois avec deux de ses collègues et une femme, ce jour.

Selon son entourage, la dépouille du père Florent portait des marques de violence. Un enseignant a confié que, « à le voir, il aurait été étranglé. Il porte ses sandales, sa montre et ses habits. Seule la chemise n’a pas de bouton ».

Les conditions de la mort du prêtre, et le motif reste à élucider. Avant sa disparition, il aurait été menacé verbalement et physiquement par la femme avec laquelle il se trouvait mercredi soir. Cette dernière, appréhendée après les témoignages en défaveur, a finalement été libérée par la police.

Pour la société civile d’Ilebo qui regrette cette relaxe, il n’y a nul doute que la mort de l’abbé Florent Mbulanthie était préméditée. Connu pour son franc-parler, notamment sur les questions politiques. L’abbé était également le garant d’un fond important de Caritas Congo destiné à la construction d’un orphelinat de l’Église catholique, à Ilebo.

La région du Kasaï a basculé dans la violence en septembre 2016, un mois après la mort d’un chef traditionnel, Kamwina Nsapu, tué lors d’une opération militaire. Il s‘était opposé au pouvoir de Kinshasa. L’insurrection de disciples qui a suivi ce décès et la répression violente de l’armée ont fait plus de 3 000 morts et plus d’un million de déplacés.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Université de Bourgogne : le président du Faso fait Docteur honoris causa.

L’Université de Bourgogne à Dijon (France) a décerné, en fin de matinée, la distinction honorifique de Docteur honoris causa au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Cette distinction lui a (...)

Education : La CNSE met ses menaces en exécution.

Dans cette lettre ouverte, la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) s’adresse au Premier ministre Paul Kaba Thiéba. Excellence Monsieur le Premier Ministre, Le 17 novembre 2018, (...)

Affaire Khashoggi : le Sénat américain accuse le...

Le Sénat américain a adopté jeudi 13 décembre, sans aucune opposition, une résolution tenant le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman pour « responsable du meurtre » du journaliste Jamal (...)

Nigeria : Dans l’État du Niger, un contentieux foncier fait 8 morts

A l’ouest du Nigeria, huit personnes ont perdu la vie dans des affrontements entre deux communautés ethniques de l‘État du Niger.Lavun, une localité dans l‘état du Niger à l’ouest du Nigeria est en (...)

Commentez