Angola : Isabel dos Santos nie avoir détourné des fonds à la Sonangol

"Je ne peux que faire part de mon indignation totale devant (...) les accusations et insinuations graves faites à mon encontre" et l’équipe qui était à l’époque à la tête de la Sonangol, a affirmé Isabel dos Santos, lundi dans un communiqué de presse.

Ce démenti intervient après que le nouveau PDG de l’entreprise, Carlos Saturnino, ai dénoncé le 28 Février dernier, la mauvaise gestion de sa prédécesseure et pointé du doigt des opérations à la légalité, à ses yeux, douteuses.

M. Saturnino avait en effet expliqué : "Nous avons pris nos fonctions le 16 novembre 2017 et, ce soir-là, nous avons noté que le directeur financier de Sonangol, bien qu’il n’était plus en fonction, a ordonné un transfert d’une valeur de 38 millions de dollars à une entreprise basée à Dubaï".

Isabel dos Santos, fille de l’ex-président angolais José Eduardo dos Santos, a alors démenti tout détournement de fonds lorsqu’elle dirigeait la compagnie pétrolière publique Sonangol, estimant que ces accusations étaient "totalement infondées". Elle a poursuivis en affirmant qu’il était "faux d’affirmer que les virements bancaires de 38.180.000 de dollars avaient été effectués après la cessation des fonctions de l’administration précédente".

"M. Carlos Saturnino tente délibérément d’induire en erreur l’opinion publique en lui faisant croire qu’il y a eu irrégularité", a-t-elle ajouté.

Dans sa déclaration de ce lundi, Isabel Dos Santos a dénoncé une croisade, selon elle encouragée par les partis de l’opposition, dans le but de "salir son nom" et "une grave campagne politique visant le précédent gouvernement".

Elle a par ailleurs jugé "normale" et "bienvenue" l’ouverture par le parquet d’une enquête à la suite des dénonciations de l’actuel PDG de la Sonangol en ajoutant qu’elle allait engager des poursuites judiciaires à l’encontre de M. Saturnino en réponse à ses "allégations diffamatoires".

Pour mémoire, en novembre, Isabel dos Santos avait été limogée de l’entreprise nationale par le nouveau président angolais Joao Lourenço.

Bénédicte ZONGO/SANKARA
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Tchad : Le ministre des finances et du budget démis de ses fonctions

Issa Mahamat Abdelmamout, n’est plus le ministre des Finances et du Budget au Tchad. Un décret du chef de l’Etat Idriss Déby Itno lu sur les antennes de la télévision nationale a annoncé son limonage. (...)

La Fondation Tony Elumelu lance la plus grande plateforme numérique au monde pour les entrepreneurs africains au Forum TEF 2018

La Tony Elumelu Foundation, la plus importante philanthropie en Afrique, lance la plus grande plateforme numérique au monde pour les entrepreneurs africains et l’écosystème africain de (...)

Echanges commerciaux entre la côte d’ivoire et le Burkina Faso : 250 milliard en 2016

En marge du 7e traité d’amitié et de coopération cote d’ivoire Burkina Faso qui se tient actuellement à Yamoussoukro, un forum des hommes d’affaires des deux pays s’est tenu ce jeudi 26 juillet. Annoncé (...)

Liberia : George Weah en guerre contre l’inflation

Le président libérien George Weah a annoncé lundi un train de mesures monétaires et fiscales destinées à enrayer la chute du dollar libérien, qui cohabite avec le dollar américain, et lutter contre (...)

Commentez