Angola : Isabel dos Santos nie avoir détourné des fonds à la Sonangol

"Je ne peux que faire part de mon indignation totale devant (...) les accusations et insinuations graves faites à mon encontre" et l’équipe qui était à l’époque à la tête de la Sonangol, a affirmé Isabel dos Santos, lundi dans un communiqué de presse.

Ce démenti intervient après que le nouveau PDG de l’entreprise, Carlos Saturnino, ai dénoncé le 28 Février dernier, la mauvaise gestion de sa prédécesseure et pointé du doigt des opérations à la légalité, à ses yeux, douteuses.

M. Saturnino avait en effet expliqué : "Nous avons pris nos fonctions le 16 novembre 2017 et, ce soir-là, nous avons noté que le directeur financier de Sonangol, bien qu’il n’était plus en fonction, a ordonné un transfert d’une valeur de 38 millions de dollars à une entreprise basée à Dubaï".

Isabel dos Santos, fille de l’ex-président angolais José Eduardo dos Santos, a alors démenti tout détournement de fonds lorsqu’elle dirigeait la compagnie pétrolière publique Sonangol, estimant que ces accusations étaient "totalement infondées". Elle a poursuivis en affirmant qu’il était "faux d’affirmer que les virements bancaires de 38.180.000 de dollars avaient été effectués après la cessation des fonctions de l’administration précédente".

"M. Carlos Saturnino tente délibérément d’induire en erreur l’opinion publique en lui faisant croire qu’il y a eu irrégularité", a-t-elle ajouté.

Dans sa déclaration de ce lundi, Isabel Dos Santos a dénoncé une croisade, selon elle encouragée par les partis de l’opposition, dans le but de "salir son nom" et "une grave campagne politique visant le précédent gouvernement".

Elle a par ailleurs jugé "normale" et "bienvenue" l’ouverture par le parquet d’une enquête à la suite des dénonciations de l’actuel PDG de la Sonangol en ajoutant qu’elle allait engager des poursuites judiciaires à l’encontre de M. Saturnino en réponse à ses "allégations diffamatoires".

Pour mémoire, en novembre, Isabel dos Santos avait été limogée de l’entreprise nationale par le nouveau président angolais Joao Lourenço.

Bénédicte ZONGO/SANKARA
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

« Contrôle spécial ramadan » : Des cas de pratiques illicites de prix et saisi des produits périmés

Dans le cadre de la lutte contre la vie chère, et pour une maitrise des prix des produits de grande consommation en ce mois de ramadan, le ministère en charge du commerce à travers la Direction (...)

Kongoussi : NordGold inaugure sa 3e unité de production d’or

L’entreprise NordGold a inauguré ce jeudi, sa 3e usine qui devrait permettre à l’Etat burkinabè d’engranger 64 milliards de FCFA en dix ans et de créer 350 emplois directs. Le ministre de (...)

Des artistes ouest-africains se liguent contre le franc CFA, une devise "coloniale"

Issus de sept pays du continent africain et de la diaspora, dix artistes ont participé à la conception d’une œuvre contre le franc CFA, une devise soutenue par la France et utilisée dans 14 pays (...)

Gabon : Le fils de Jean Ping se fait dérober plusieurs millions de F CFA

Franck Ping le fils de l’opposant Jean Ping a perdu des millions de francs dans son exil ivoirien. Il avait été accusé d’avoir détourné des milliards de francs CFA au Gabon. Mauvaise passe pour Franck (...)

Commentez