Kenya : « Armistice » entre Kenyata et Odinga

Incroyable il y a quelques mois, aujourd’hui c’est une chose qui semble être vraie. Il s’agit de la réconciliation entre le président kényan et son opposant. Le président Uhuru Kenyatta a rencontré vendredi le chef de l’opposition Raila Odinga pour la première fois depuis sa réélection contestée en octobre. Et les deux hommes ont promis de réconcilier le pays.

Après une rencontre surprise dans les bureaux du président, les deux hommes ont symboliquement lu un communiqué commun, côte-à-côte.

S’appelant l’un et l’autre « mon frère  », ils ont annoncé le lancement d’ «  un programme  » destiné à combler les fractures ethniques et politiques qui parcourent depuis longtemps le Kenya.

«  Nous en sommes arrivés à un accord commun, un accord selon lequel ce pays est plus grand que n’importe quel individu et pour que ce pays se rassemble, ses dirigeants doivent se rassembler  », a déclaré le président Kenyatta.

Quant à M. Odinga, il a expliqué que : « Tout au long de notre histoire depuis l’indépendance, nous avons eu des doutes sur la manière dont nous menons nos affaires au regard des divisions croissantes sur des lignes ethniques, religieuses et politiques ».

La dernière élection présidentielle en 2017, a été marquée par l’annulation d’un premier scrutin, entaché d’irrégularités, puis par un deuxième exercice boycotté par l’opposition.

Le président sortant Kenyatta, a été en conséquence réélu avec 98% au terme de cette présidentielle en deux temps marquée par des violences politiques qui ont fait plusieurs victimes.

Seulement voilà. La rencontre surprise de Kenyatta et Odinga s’est déroulée quelques heures, avant la visite officielle à Nairobi du secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson. L’administration américaine, entre autres, a appelé ces derniers mois, les deux protagonistes à se rencontrer pour sortir de la crise politique.

Valentin Youmanli MANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina Faso : « le président Roch Kaboré et son équipe assistent passivement à une descente aux enfers de nos enfants », l’opposition.

Mardi 18 décembre 2018, l’opposition a rencontré les hommes des médias au siège du CFOP à Ouagadougou pour leur dernier point de presse de l’année 2018. Objectif, échanger avec la presse autour de la (...)

Législatives au Togo : les militaires anticipent les votes !

La campagne pour les élections législatives prend fin ce mardi 18 décembre. Mais les forces de l’ordre et de défense anticipent. Ils votent aujourd’hui. Il s’agit des agents des forces de l’ordre et (...)

Gabon : l’opposition divisée échoue à profiter de l’absence du président

L’opposition gabonaise, divisée, tente vainement de tirer profit de l’absence depuis près de deux mois du président Ali Bongo Ondimba qui, victime d’un accident vasculaire cérébral, est en (...)

Sanctions de l’UE : la RDC fixée sur son sort ce lundi

L’Union européenne devrait se prononcer ce lundi sur l’avenir des sanctions contre des officiels de RDC dont Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du pouvoir à la présidentielle du 23 décembre. Du (...)

Commentez