Kenya : « Armistice » entre Kenyata et Odinga

Incroyable il y a quelques mois, aujourd’hui c’est une chose qui semble être vraie. Il s’agit de la réconciliation entre le président kényan et son opposant. Le président Uhuru Kenyatta a rencontré vendredi le chef de l’opposition Raila Odinga pour la première fois depuis sa réélection contestée en octobre. Et les deux hommes ont promis de réconcilier le pays.

Après une rencontre surprise dans les bureaux du président, les deux hommes ont symboliquement lu un communiqué commun, côte-à-côte.

S’appelant l’un et l’autre « mon frère  », ils ont annoncé le lancement d’ «  un programme  » destiné à combler les fractures ethniques et politiques qui parcourent depuis longtemps le Kenya.

«  Nous en sommes arrivés à un accord commun, un accord selon lequel ce pays est plus grand que n’importe quel individu et pour que ce pays se rassemble, ses dirigeants doivent se rassembler  », a déclaré le président Kenyatta.

Quant à M. Odinga, il a expliqué que : « Tout au long de notre histoire depuis l’indépendance, nous avons eu des doutes sur la manière dont nous menons nos affaires au regard des divisions croissantes sur des lignes ethniques, religieuses et politiques ».

La dernière élection présidentielle en 2017, a été marquée par l’annulation d’un premier scrutin, entaché d’irrégularités, puis par un deuxième exercice boycotté par l’opposition.

Le président sortant Kenyatta, a été en conséquence réélu avec 98% au terme de cette présidentielle en deux temps marquée par des violences politiques qui ont fait plusieurs victimes.

Seulement voilà. La rencontre surprise de Kenyatta et Odinga s’est déroulée quelques heures, avant la visite officielle à Nairobi du secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson. L’administration américaine, entre autres, a appelé ces derniers mois, les deux protagonistes à se rencontrer pour sortir de la crise politique.

Valentin Youmanli MANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Russie : nouvelle arrestation de l’opposant Alexeï Navalny à sa sortie de prison

L’opposant russe Alexeï Navalny a été de nouveau arrêté, lundi 24 septembre, dès sa sortie de prison où il venait de purger une peine de trente jours pour avoir organisé une manifestation non autorisée. (...)

Burkina : Paul Kaba Thieba surpris des discours de l’opposition sur l’état de la nation

Les militants du parti au pouvoir (Mouvement du peuple pour le progrès, MPP) se sont réunis ce samedi 22 septembre 2018 à la faveur de l’Assemblée générale de sa direction politique nationale. Cette (...)

Zimbabwe : l’opposition veut investir Nelson Chamisa "président légitime" du pays

Le chef de l’opposition zimbabwéenne Nelson Chamisa, qui dénonce les conditions frauduleuses de la victoire du chef de l’Etat Emmerson Mnangagwa lors des récentes élections, veut se faire (...)

Côte d’Ivoire : le parti de Gbagbo demande lui aussi un report des élections locales

L’aile dure du Front Populaire Ivoirien (FPI) fondé par l’ancien président Laurent Gbagbo a demandé mardi le report des prochaines élections locales d’octobre, réitérant sa demande de réforme de la (...)

Commentez