Burkina : Elle retourne a la MACO un mois après avoir été libérée par grâce présidentielle

Sita, ancienne détenue de la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) qui purgeait une peine de 12 mois pour consommation de drogue a bénéficié de la grâce présidentielle en décembre dernier.

Elle est venue ce 03 janvier 2018, en tant que visiteuse, pour voir une de ses ex co-détenue. A la porte, elle parvient à franchir le dispositif de contrôle. Mais une fois à l’intérieur, une des Gardes de sécurité pénitentiaire l’interpelle pour un contrôle approfondi. La GSP découvre dans le vagin de Sita de la drogue dans un sachet.

Prise en flagrant délit, Sita a comparu ce 10 février 2018. Elle se défend en expliquant que c’est pour sa consommation personnelle, qu’elle passait juste pour rendre visite avant de continuer à Tanghin Dassouri et qu’elle ne voulait donner cette drogue à qui que ce soit. Il se trouve cependant que le concubin de Sita est lui aussi présentement incarcéré à la MACO pour cession de drogue.

Le tribunal a condamné Sita à une peine de prison de 36 mois ferme, elle qui a fait à peine un mois dehors après avoir bénéficié de la grâce présidentielle.

Le comble est que deux autres femmes ont été prises le même jour à l’entrée de la MACO pour avoir tenté d’y introduire du Tramadol. Heureusement pour elles, qu’elles ont été relaxées au bénéfice du doute.

Source : Médias

Dans la même rubrique

Un acteur nigérian envisage d’épouser sa poupée sexuelle

Benjamin Nwachukwu alias Shuga Shaa, acteur et comédien nigérian vient de raviver la polémique sur les poupées sexuelles. Depuis quelques temps déjà, la starlette nigériane s’affiche sur ses réseaux (...)

Burkina : Morts pour refus d’emprunter la voie cyclable

Kantigui a été choqué, dimanche dernier, sur l’axe Ouagadougou-Kaya. Jour de baptêmes et de premières communions, il se rendait au village pour ces évènements. Mais en cours de route, il a vécu une scène (...)

Commentez