Ouganda : Une hôtesse d’Emirates se tue en tombant d’un avion

Une hôtesse de la compagnie Emirates est morte après être tombée d’une sortie d’urgence d’un avion parqué sur l’aéroport d’Entebbe, a déclaré le porte-parole d’un hôpital de la capitale ougandaise.

Francis Sekandi, de l’hôpital de Kisubi où la victime a été admise après sa chute mercredi, a confirmé sa mort jeudi soir.

L’Autorité de l’aviation civile ougandaise a déclaré dans un communiqué qu’une enquête avait été ouverte après qu’"une femme membre d’équipage eut apparemment ouvert la porte de sortie d’urgence et fut malheureusement tombée d’un avion d’Emirates qui avait atterri sans problème et était garé" à Entebbe.

Emirates a indiqué de son côté qu’un "membre de notre équipage de cabine avait malheureusement fait une chute d’une porte ouverte pendant les préparatifs de l’avion pour l’embarquement". La compagnie a promis dans un communiqué de coopérer pleinement à l’enquête avec les autorités.

Un témoin travaillant à l’aéroport, Isaac Seremba, a estimé que la chute pouvait être un "suicide" tandis qu’un quotidien local, The Daily Monitor, a également évoqué un geste intentionnel, citant des sources non identifiées.

Refletafrique.net avec AFP

Dans la même rubrique

Burkina : Une conférence internationale sur les MGF du 22 au 25 octobre

Le ministère de la femme a animé une conférence de presse ce vendredi 19 octobre 2018 à Ouagadougou. Cette conférence avait pour objectif d’annoncer la conférence internationale sur les mutilations (...)

MESSAGE DE MONSIEUR LE MINISTRE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT, A L’OCCASION DE LA JOURNEE NATIONALE DE LA LIBERTE DE PRESSE

Chers confrères, Acteurs et promoteurs de la liberté de la presse, Le 20 octobre 2018, le Burkina Faso commémore la journée nationale de la liberté de presse avec comme thème : « Terrorisme et accès (...)

Congo-mort de 13 jeunes : « ces jeunes avaient été torturés puis exécutés » (ONG)

Pour l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH), les jeunes décédés dans la nuit du 22 au 23 juillet dans le commissariat de l’ancien Chantier de construction navale (CHACONA) au nord de (...)

Ethiopie : la police conclut au suicide du directeur de barrage de la Renaissance (média)

La police a conclu au suicide dans l’enquête sur la mort du directeur de projet controversé du grand barrage de la Renaissance, sur le Nil Bleu, ont annoncé vendredi les médias d’Etat éthiopiens. Le (...)

Commentez