Gabon : Audience de la Cour criminelle spéciale, la première

Prévue pour se dérouler le 20 mars, la première audience de la cour criminelle spéciale s’est tenue ce jeudi 15 mars 2018 au Gabon. Cette cour est chargée de juger les auteurs présumés de détournement d’argent public.

L’affaire oppose le Ministère Public à Blaise Wajda, un ancien coordinateur général de l’Unité de coordination des études et des travaux.

Soupçonné d’avoir retranché de l’argent public dans le cadre de ses fonctions, Blaise Wada a été arrêté il y a 14 mois puis mis en détention préventive à la prison centrale. Lui, qui est chargé à cette époque de l’assainissement des bassins versant de Libreville.

Me Bertrand Homa Moussavou représentant l’Etat, a déclaré « c’est l’intérêt de notre pays, je crois qu’il y a eu trop de scandales financiers. La criminalité financière et économique a atteint des sommets et c’est pourquoi justement les plus hautes autorités ont pensées qu’il valait mieux arrêter ce cirque. Parce qu’on ne pouvait pas continuer comme cela ».

Pour les avocats de Blaise Wada, à ce stade, la procédure ne serait pas respectée. « Nous de la partie défenderesse, nous sommes sereins. Il s’agit de la démonstration des preuves, mais ce n’est pas la preuve de droit commun qu’il faudra démontrer aujourd’hui. C’est une preuve spéciale. C’est-à-dire qu’en matière de question publique, comment, de quelle façon peut-on poursuivre un agent public qui aurait détourné des fonds. C’est ça le problème aussi qui est posé  » a martelé Me Martial Dibangoyi Loundou, avocat de Blaise Wada.

Le procès de Wada se tient dans le cadre de la traque initiée, il y a plus d’un an, par les autorités judiciaires contre « les fonctionnaires ou agents de l’Etat soupçonnés de détournements ou soustractions des deniers publics ou privés supérieurs à 250 000 francs CFA soit environ 400 euros  ».

Les procès de plusieurs autres prévenus sont également annoncés. Il s’agit notamment, de l’ancien ministre de l‘Économie, Magloire Ngambia et d’Etienne Dieudonné Ngoubou, ancien ministre du pétrole, tous deux en détention à la prison centrale de Libreville.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Programme d’urgence pour le Sahel/Burkina : Les résultats sont satisfaisants

Le Conseil d’orientation stratégique du Programme d’urgence pour le Sahel (COS/PUS) a tenu sa 2e session ce vendredi 18 janvier 2019 à la Primature. Selon le ministre de la Sécurité Clément Sawadogo (...)

Algérie : co-entreprise entre Sonatrach et Total pour produire du polypropylène

Le géant public algérien Sonatrach et le groupe français pétrolier Total ont entériné jeudi à Oran (nord-ouest de l’Algérie) la création d’une société commune, Step, qui construira et exploitera le premier (...)

Echanges commerciaux entre la côte d’ivoire et le Burkina Faso : 250 milliard en 2016

En marge du 7e traité d’amitié et de coopération cote d’ivoire Burkina Faso qui se tient actuellement à Yamoussoukro, un forum des hommes d’affaires des deux pays s’est tenu ce jeudi 26 juillet. Annoncé (...)

Liberia : George Weah en guerre contre l’inflation

Le président libérien George Weah a annoncé lundi un train de mesures monétaires et fiscales destinées à enrayer la chute du dollar libérien, qui cohabite avec le dollar américain, et lutter contre (...)

Commentez