Burkina : Un instituteur arrêté pour fait de viol présumé sur son élève

Un instituteur de 35 ans exerçant dans une école primaire privée confessionnelle de la commune de Bourzanga dans la province de Kongoussi, a été interpellé par la police de la localité le mercredi 11 avril 2018. Cette interpellation fait suite à un viol présumé sur un élève de 10 ans.

L’instituteur aurait violé un élève de la classe de CM1 en décembre 2017 période. Cette dernière a été hospitalisée à Kongoussi pour finalement subir une intervention chirurgicale à la pédiatrie Charles de Gaulle à Ouagadougou.

Une source a annoncé que, «  l’enseignant n’est pas à sa première fois. Il s’est donné pour goût de violer les élèves de son établissement depuis un certain temps. En février dernier, une des filles de l’école âgée de 11 ans, a dû fuir ses agressions au magasin laissant ses chaussures. Raccompagnée par sa mère pour comprendre, l’enseignant s’est confondu en excuses et la mère n’a pipé mot à personne ». « Mais pour le cas de la fille à l’origine de son interpellation, elle a géré son mal pendant des jours jusqu’à ce qu’une de ses sœurs découvre lors de ses toilettes, qu’elle saignait. Malgré tout, la fille n’a pas voulu dénoncer son enseignant parce que celui-ci menaçait de tuer toute fille qui oserait le dénoncer. Nous avons intimidé la fille que l’auteur reviendra si elle ne le dénonce pas. C’est ce qui nous a permis de mettre la main sur l’enseignant  » a-t-elle poursuivi.

Selon le même confident, le viol aurait eu lieu sous les arbustes entre l’école et un lieu de culte, un soir de décembre 2017 à la descente entre 17h 30 et 18 heures.
Âgée de 10 ans, la victime a suivi des soins à Ouagadougou jusqu’au vendredi 30 mars 2018. L’audition ayant terminée et le présumé coupable sera présenté au parquet de Kongoussi ce mardi matin pour suite à donner.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Reflet 7 : L’hebdomadaire récapitulatif de l’actualité

Bienvenue, une fois de plus chers internautes, lecteurs de Refletafrique.net. C’est encore un réel plaisir pour nous d’entamer cette nouvelle semaine avec l’hebdomadaire récapitulatif de l’actualité. (...)

Ethiopie : Les populations ne veulent pas de l’accord de paix avec l’Érythrée

Les habitants de la ville frontalière de Badme, dans le Nord de l‘Éthiopie, ont manifesté le lundi 11 juin 2018 contre la décision du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed de la restituer à l’Érythrée. (...)

Burkina : « L’opération saaga ne fonctionne plus », ministre de l’agriculture, Jacob Ouédraogo

Le ministre en charge de l’agriculture, Jacob Ouédraogo a fait le bilan du niveau d’installation de la campagne agricole humide 2018 et les précautions à prendre pour une bonne campagne agricole. (...)

TGI de Ouaga : Bonato réclame 150 millions à Hervé Ouattara et Safiatou Lopez pour diffamation et injures sur facebook

Hervé Ouattara et Safiatou Lopez ont comparu hier 19 juillet 2018 au Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou. Cette comparution fait suite à la plainte portée par Jean Marc Bonato, qui (...)

Commentez