Sierra Léone : Samura Kamara conteste la victoire de son adversaire

Le candidat malheureux à l‘élection présidentielle en Sierra Leone, Samura Kamara, a saisi la Cour suprême pour contester la victoire de Julius Maada Bio. Alors qu’il l’avait pourtant félicité la semaine dernière, il en dit autre ce jeudi 12 avril 2018.

« Nous en avons été officiellement notifiés hier (mercredi) soir », a déclaré Albert Massaquoi, porte-parole de la Commission électorale nationale (NEC), visée par ce recours de même que le président Bio. Il a ajouté que « cela fait partie du processus démocratique  ».

Dans son recours, M. Kamara et deux dirigeants de son parti reprochent à la NEC d’avoir proclamé le 4 avril la victoire de M. Bio sans tenir compte d’irrégularités observées selon eux lors du second tour, le 31 mars.

Ils ont demandé en conséquence à la Cour suprême « d’ordonner l’exclusion du décompte des bureaux de vote où s’est produit un bourrage d’urnes »et d’invalider l’annonce de la victoire de Julius Maada Bio, qui a prêté serment deux heures plus tard. Mais, la date de la décision de la Cour suprême n‘était pas connue dans l’immédiat.

Le soir de la proclamation des résultats, M. Kamara avait exprimé son intention de les contester en justice. Mais, il avait par la suite félicité M. Bio le 7 avril lors d’une visite à son domicile avec une délégation de son parti.

Les missions d’observateurs qui étaient présente lors des élections ont généralement salué le bon déroulement du scrutin, et M. Bio a reçu les félicitations de la plupart des dirigeants internationaux.

Le samedi prochain, est retenue la cérémonie officielle d’intronisation du nouveau président à Freetown.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique .net

Dans la même rubrique

Au Cameroun, les résultats controversés de la CNR donnent Biya vainqueur

La Commission nationale de recensement a achevé sa part de travail dans le cadre de la présidentielle du 07 octobre au Cameroun. Dans un rapport transmis ce 15 octobre au Conseil constitutionnel, (...)

Commémoration de l’assassinat de Thomas Sankara« On se dit pas sankariste et on est corrompu jusqu’à la moelle épinière », dixit Justin Wahir Somé

A l’orée de la commémoration de l’assassinat du président Thomas Sankara, Les Progressistes Unis pour le Renouveau (PUR) étaient face à la presse le samedi 13 octobre dernier à Ouagadougou. Cette (...)

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi promet des élections pour 2019

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi a promis que les élections auraient lieu en décembre 2019. Il a fait cette annonce lors d’un entretien diffusé lundi à la télévision au cours duquel il a également (...)

Zimbabwe : l’opposition veut investir Nelson Chamisa "président légitime" du pays

Le chef de l’opposition zimbabwéenne Nelson Chamisa, qui dénonce les conditions frauduleuses de la victoire du chef de l’Etat Emmerson Mnangagwa lors des récentes élections, veut se faire (...)

Commentez