Gambie : Premières élections locales depuis le départ de Yahya Jammeh

Les Gambiens ont voté hier jeudi pour élire leurs conseillers municipaux. Ce sont les toutes premières élections locales organisées depuis le départ, il y a plus d’un an du président YahyaJammeh. Des candidats indépendants en plus de neuf listes de partis politiques se sont présentés à ces élections.

Le scrutin de ce 12 avril en Gambievise à renouveler les conseillers municipaux dans les 120 circonscriptions. Actuellement, ce pays est largement dominé par l’Alliance patriotique pour la réorientation et la reconstruction (APRC), l’ancienne formation de YahyaJammeh, qui a quitté le pays en janvier 2017 après 22 ans au pouvoir.

Neuf listes de partis politiques dont l’United Democratic Party (UDP, au pouvoir) et des candidats indépendants se présentent à ces élections. Les résultats sont attendus vendredi.

Les précédentes élections locales, en 2013, avaient été boycottées par l’opposition qui avait argué d’un manque de transparence.

Sur l’issue du scrutin, AlagieDarboe, un député de l’UDP a laissé entendre “Nos prévisions nous donnent des gagnants dans 84 des 113 circonscriptions où nous avons présenté des candidats. Nous n’avons pas de listes dans sept circonscriptions parce que nous y sommes pessimistes”.

Quant à Yankuba Colley, un responsable de l’APRC, ex-parti de M. Jammeh, il explique “Nous avons présenté des candidats dans 63 circonscriptions et nous sommes confiants que nous allons y défaire nos adversaires”.

Pour mémoire, Yaya Jammeh est un Ancien militaire parvenu au pouvoir par un putsch sans effusion de sang en 1994, dans cette ex-colonie britannique enclavée dans le Sénégal. Il s‘était fait largement élire et réélire sans interruption jusqu‘à sa défaite en décembre 2016 face à Adama Barrow, candidat de l’opposition.

Après six semaines d’une crise à rebondissements, provoquée par son refus de céder le pouvoir, il avait finalement quitté le pays le 21 janvier 2017 pour la Guinée équatoriale, à la suite d’une intervention militaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et d’une ultime médiation guinéo-mauritanienne.

Bénédicte ZONGO/SANKARA
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

L’opposition Malienne s’inquiète du climat social

L’opposition politique s’inquiète du climat social et du report des législatives. Le Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD), a rencontré la presse à Bamako. Le FSD qui ne reconnaît toujours pas (...)

Benin : mandat international contre l’opposant Ajavon, condamné à 20 ans de prison

Un tribunal spécial du Bénin a condamné jeudi le président d’un parti politique d’opposition et riche homme d’affaires, Sébastien Ajavon, actuellement en France, à 20 ans de prison et a lancé un mandat (...)

Présidentielle au Cameroun : rejet de la requête de l’opposant Kamto

Le Conseil constitutionnel camerounais a rejeté jeudi soir la requête introduite par l’opposant Maurice Kamto pour exiger l’annulation partielle de la présidentielle du 7 octobre. La requête a été (...)

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi promet des élections pour 2019

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi a promis que les élections auraient lieu en décembre 2019. Il a fait cette annonce lors d’un entretien diffusé lundi à la télévision au cours duquel il a également (...)

Commentez