Gambie : Premières élections locales depuis le départ de Yahya Jammeh

Les Gambiens ont voté hier jeudi pour élire leurs conseillers municipaux. Ce sont les toutes premières élections locales organisées depuis le départ, il y a plus d’un an du président YahyaJammeh. Des candidats indépendants en plus de neuf listes de partis politiques se sont présentés à ces élections.

Le scrutin de ce 12 avril en Gambievise à renouveler les conseillers municipaux dans les 120 circonscriptions. Actuellement, ce pays est largement dominé par l’Alliance patriotique pour la réorientation et la reconstruction (APRC), l’ancienne formation de YahyaJammeh, qui a quitté le pays en janvier 2017 après 22 ans au pouvoir.

Neuf listes de partis politiques dont l’United Democratic Party (UDP, au pouvoir) et des candidats indépendants se présentent à ces élections. Les résultats sont attendus vendredi.

Les précédentes élections locales, en 2013, avaient été boycottées par l’opposition qui avait argué d’un manque de transparence.

Sur l’issue du scrutin, AlagieDarboe, un député de l’UDP a laissé entendre “Nos prévisions nous donnent des gagnants dans 84 des 113 circonscriptions où nous avons présenté des candidats. Nous n’avons pas de listes dans sept circonscriptions parce que nous y sommes pessimistes”.

Quant à Yankuba Colley, un responsable de l’APRC, ex-parti de M. Jammeh, il explique “Nous avons présenté des candidats dans 63 circonscriptions et nous sommes confiants que nous allons y défaire nos adversaires”.

Pour mémoire, Yaya Jammeh est un Ancien militaire parvenu au pouvoir par un putsch sans effusion de sang en 1994, dans cette ex-colonie britannique enclavée dans le Sénégal. Il s‘était fait largement élire et réélire sans interruption jusqu‘à sa défaite en décembre 2016 face à Adama Barrow, candidat de l’opposition.

Après six semaines d’une crise à rebondissements, provoquée par son refus de céder le pouvoir, il avait finalement quitté le pays le 21 janvier 2017 pour la Guinée équatoriale, à la suite d’une intervention militaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et d’une ultime médiation guinéo-mauritanienne.

Bénédicte ZONGO/SANKARA
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina Faso : Ablassé Ouédraogo fait son mea culpa

Chers Concitoyens et Chers Amis, Le 8 Juin 2015, en pleine préparation de la campagne pour l’élection du Président du Faso à laquelle j’étais candidat, j’accordais un entretien téléphonique au journal (...)

Présidentielle iranienne 2017 : Hassan Rohani réélu dès le premier tour pour 4 ans

Le président sortant de la République islamique d’Iran, Hassan Rohani gagne les élections au premier tour en obtenant la majorité avec 57 % des suffrages. Il faut dire qu’il a largement été réélu (...)

G5-Sahel : Le Niger demande le déblocage de fonds pour la force

La nouvelle force militaire antidjihadiste G5-Sahel a besoin des fonds promis pour commencer réellement la mise en œuvre de ses opérations, a affirmé mercredi l’ambassadeur du Niger à l’ONU, Abdallah (...)

Sierra Léone : Elections du président du Parlement dans de violentes rixes

Le parlement sierra-léonais a été secoué ce mercredi 25 avril 2018. C’est à l’occasion de l‘élection du nouveau président de l’institution et de la prestation de serment des députés récemment élus. Abass (...)

Commentez