Burkina : Le Directeur-Adjoint pour l’Afrique du SEAE reçu en audience par le ministre d’Etat auprès de la présidence

Le ministre d’Etat auprès de la présidence, Simon Compaoré a reçu en audience ce vendredi 13 avril 2018, le Directeur-Adjoint pour l’Afrique au service européen d’Action extérieure (SEAE), Birgitte Markussen. Il s’est agi pour eux, d’échanger sur les principaux dossiers de la vie politique et économique du pays, les relations et coopérations entre l’Union européenne et le Burkina Faso.

Reçue en audience au sein du ministère d’Etat auprès de la présidence, Birgitte Markussen a échangé avec le ministre Simon Compaoré sur la situation du Burkina,voir ce qu’il faut faire sur la sécurité et le développement.Elle a aussi présenté ses condoléances au peuple burkinabè pour les attaques du 2 mars dernier.

En mission du 11 au 14 avril au Burkina, le Directeur -Adjoint a aussi discuté avec la délégation du Danemark.Elle visitera le projet Zaktouli et un projet de tissage soutenu par l’union Européenne. Birgitte Markussen était ambassadrice pour le Danemark au Burkina en 2010 et 2012.

Le ministre Simon Compaoré a saisi l’occasion pour partager les grands titres de leur échange.Selon lui,cette audience a été une occasion pour dire à Birgitte Markussen que « finalement nous avons une vision claire de ce qu’on doit faire ».

Il affirme que la luttecontre le terrorisme a deux branches.Une branche économique et sociale qui se décline à la mise en œuvre du projet PUS, c’est à dire le programme d’urgence pour le Sahel qui consiste à donner de l’eau,de l’éducation,de la santé aux populations de base dans le Sahel dans le Nord,les zones qui sont affectées surtout par les actions terroristes et aussi des routes,de barrages.Il s’agit pour le gouvernement de lutter,à travers ce programme,contre le chômage des jeunes dans ces endroits et le désœuvrement des femmes qui peuvent être recrutées par ces terroristes.

A en croire le ministre d’Etat,ce programme est accompagné par l’Union Européenne et est à hauteur de 455 milliards de F CFA.

La deuxième branche est selon lui « l’aspect purement militaire sécuritaire qui se décline à travers plusieurs projets notamment le PARSI, en cours de finition.Il est un programme d’appui à la sécurité et à pour rôle de permettre la formation des éléments des Forces de Défense et de Sécurité ».

Pour Simon Compaoré, « nous avons la conviction que c’est seulement en luttant et en renforçant nos capacités de résilience que nous allons vaincre.On ne pourra pas nous vaincre.Nous avons des difficultés mais, c’est ce qui fait la beauté de la vie,quand à travers ces difficultés vous relevez les défis. »

Il a par ailleursprésenté ses condoléances à la famille de l’élève décédé et exprimé le souhait pour l’instituteur enlevé de le retrouver très rapidement. « Malgré, ces vicissitudes que nous vivons, si nous savons mieux nous organiser, si nous sommes bien accompagné par la communauté internationale, nous aurons le déssus » , a-t-il conclut.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Élection présidentielle en RDC : le camp de Thisekedi pourrait boycotter le scrutin

Pour le Rassemblement, il n’est pas question de participer à l‘élection présidentielle de décembre prochain. Cette plateforme de l’opposition en RDC promet de boycotter le scrutin au cas où Kabila ne (...)

Procès du Putsch, Fin du Ping-Pong La vérité tombe en Compte-Goutte

La réconciliation nationale est un impératif pour le Burkina Faso, la vérité sur le dossier du putsch est un préalable pour un renouveau dans le concert social avec toutes les forces vives du pays. (...)

Burkina Faso : préparatifs du 2e congrès ordinaire de l’Union pour le Progrès et le Changement

L’Union pour le Progrès et le Changement, UPC a animé une conférence de presse ce lundi 16 juillet 2018 à Ouagadougou. Cette conférence à été l’occasion d’échanger sur le contenu et le déroulement du 2e (...)

Coopération Chine-Burkina : Le vice-Premier ministre chinois en visite d’amitié et de travail au Burkina Faso.

Le vice-Premier ministre de la Chine populaire, Chunhua Hu, a eu une séance de travail avec le gouvernement burkinabè, ce jeudi 12 juillet 2018, au Premier ministère. Au cours de cette rencontre, (...)

Commentez