Kenya : Trois responsables de la commission électorale démissionnent

Trois hautes personnalités de la Commission électorale indépendante du Kenya (IEBC) dont le vice-président Consolata Nkatha Bucha Maina, ont déposé leurs démissions ce lundi. Le déficit managérial et l’absence de leadership sont évoqués comme principales raisons.

Plus rien ne va au sein de la commission électorale indépendante du Kenya. D’après des médias locaux, de hauts responsables de l’organe en charge d’organisation des élections viennent de jeter l‘éponge.

L’institution continue de baigner dans des dysfonctionnements terribles, avec des décisions arbitraires, des divulgations de documents internes … Et la poursuite d’intérêts personnels”. Ainsi parlaient les trois membres de l’IEBC lors d’une conférence de presse donnée ce lundi à Nairobi.

L’IEBC avait défrayé la chronique lors de la présidentielle d’août dernier. Remportée par le président sortant Uhuru Kenyatta d’après l’IEBC, l‘élection a été invalidée par la Cour suprême pour « graves irrégularités ». La Cour suprême qui a ainsi ordonné la reprise du scrutin en octobre, remportée cette fois-ci par Uhuru Kenyatta.

Et depuis lors, l’IEBC est au cœur de la tourmente. La semaine dernière, le directeur exécutif, Ezra Chiloba a été contraint de prendre un congé obligatoire de trois mois « en attendant un audit », a-t-il expliqué, sans donner de raisons détaillées de la décision.

Dans la même rubrique

Réforme du système de rémunération au Burkina : La Coordination des syndicats de la fonction publique (CSFP) a estimé lundi que le format d’une conférence réunissant à la fois le gouvernement, les syndicats et des "forces vives de la nation", ne peut être la voie appropriée pour une discussion sereine.

Est du Burkina : Une centaine de personnes appartenant à la communauté Peulh de Kantchari ont été contraintes à la fuite ce lundi, à la suite de représailles organisées par des Gourmantché (majoritaires) pour disent-ils, venger la mort d’un des leurs, a rapporté l’AIB.

Commentez