France : L’industriel Bolloré en garde à vue pour corruption en Afrique

L’industriel breton Vincent Bolloré a été placé en garde à vue en début de matinée de ce mardi 24 avril dans les locaux de la police judiciaire à Nanterre, en France. Il est accusé de corruption en Afrique.

Sur le milliardaire homme d’affaires, pèsent des soupçons de corruption en Afrique. Ils’agit notamment sur les conditions d’obtention en 2010 de deux des seize terminaux à conteneurs dans les ports de Lomé et Conakry.

De l’avis des magistrats français, il aurait profité de son agence de communication Havas pour faire accéder au pouvoir des chefs d’Etat africains, et ainsi ravir des concessions d’exploitation de ces terminaux.

Ils établissent en effet un parallèle entre la gestion des campagnes présidentielles en 2010 des présidents guinéen Alpha Condé et togolais Faure Gnassingbé à des prix dérisoires par Havas, et l’acquisition des droits portuaires par Bolloré AfricaLogistics.
Dans cette affaire, d’autres cadres du groupe ont eux aussi été placés en garde à vue ce mardi. Ils s’agissent notamment du directeur général du groupe Bolloré, Gilles Alix, et de Jean-Philippe Dorent, responsable du pôle international de l’agence de communication Havas.

Selon le journal Le Monde, de nombreux documents ont été saisis lors de perquisitions réalisées en avril 2016 au siège du groupe Bolloré à Puteaux (Hauts-de-Seine). Ils contiendraient des morceaux communs avec la thèse de la justice française sur la sous-facturation des campagnes présidentielles menées par Havas.
Ce mardi, le groupe a “formellement” démenti des quelconques irrégularités dans des activités en Afrique.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina Faso : « J’ai décidé de me battre pour survivre », Jules Bembama

Dans un monde confronté à de nombreux défis à relever, apprendre un métier s’avère nécessaire. C’est dans cette logique que certains jeunes se sont intéressés à la couture afin d’habiller leurs clients. (...)

Burkina : La ministre de l’économie donne des précisions sur les nouvelles taxes.

Les burkinabè en 2019 auront à payer de nouvelles taxes. Mise à part la taxe de résidence qui sera prélevée encore à la source aux fonctionnaires et éventuellement aux autres travailleurs du privé, (...)

Pétrole : le Qatar annonce son retrait de l’Opep

Le Qatar va quitter en janvier l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a annoncé lundi le nouveau ministre de l’Energie de l‘émirat gazier. “Le Qatar a décidé de se retirer comme (...)

Affaire Carlos Ghosn : dégoût et écoeurement à l’usine Renault de Flins

La déflagration de l’affaire Carlos Ghosn atteint les usines de l’alliance Renault-Nissan. Colère et dépit, ce sont les réactions à la sortie de l’un des plus importants centres de fabrication de (...)

Commentez