RDC : Marche contre l’insécurité à Beni

Des habitants de Béni, au Nord-est de la République démocratique du Congo sont descendus dans les rues mercredi, à l’appel du mouvement citoyen la Lucha. Ils protestaient contre l’insécurité qui sévit dans leur région. Les populations de la région se disent lassées par ces violences en passe de devenir endémiques.

Le message est simple. Nous sommes fatigués par des tueries à Béni. Béni n’est pas une boucherie. Béni est une ville. La RDC ne peut jamais être un pays sans Béni, c’est pourquoi nous sommes en train de montrer à la face du monde, la communauté nationale et internationale que nous sommes fatigués des massacres. Nous devons retrouver la paix. Si nous jeunes, nous ne voulons pas prendre en charge cette situation, personne ne viendra sauver ce pays. Nous sommes dignes fils de ce pays et nous devons vraiment aider ce pays. C’est pourquoi nous devons nous mobiliser et nous sommes prêts pour agir “ a expliqué Clovis Mutshuva, militant de la Lucha.

Les manifestants devraient se rendre à la mairie de la localité. Mais leur marche a été dispersée par la police au moyen de gaz lacrymogène.

Quatre manifestants ont été blessés alors qu’environ quarante autres ont été interpellés. Une répression dénoncée par les organisateurs.

on n’a pas compris cette réaction robuste et barbare de la police devant les citoyens non armés. Devant des citoyens ayant que des papiers disant ce qu’ils pensent, la police fait malheureusement usage des gaz lacrymogènes et on a constaté des gaz lacrymogènes qui ont expiré depuis 2012 “ a declaré Steward Muhindo, militant de la Lucha.

Mercredi, au troisième jour de la grève contre l’insécurité décrétée par la société civile, Béni était une ville morte. La totalité des commerces ont gardé porte close.

Refletafrique.net avec Africanews

Dans la même rubrique

Burkina : Les services de sécurité en alerte face à la constitution d’un nouveau « front » djihadiste dans l’Est

Repérés fin mars par une patrouille de l’armée burkinabè, des jihadistes présumés ont été chassés avant de pouvoir s’implanter dans une forêt de l’est du pays. Craignant la constitution d’un nouveau « (...)

Reflet 7 : L’hebdomadaire récapitulatif de l’actualité

La Rédaction de Refletafrique.net souhaite un bon début de semaine à tous ses lecteurs à travers l’hebdomadaire récapitulatif de l’actualité. Bonne lecture des titres et brefs résumés qui marquent (...)

Nigéria : Massacre dans une église catholique d’Ayar-Mbalom dans l‘État de Benue

Quinze personnes ont été tuées ce mardi 24 avril 2018 dans une église catholique d’Ayar-Mbalom dans l‘État de Benue. Une localité située au centre du Nigeria. On retiendra des prêtres Joseph Gor et Felix (...)

Afrique du Sud : Une fiancée de 24 ans de Jacob Zuma forcée à la démission

Nonkanyiso Conco qui devrait devenir la “7e épouse” de l’ancien président Sud-africain Jacob Zuma a été contrainte de démissionner de son poste au sein de l’ONG She Conquers, a rapporté la presse locale. (...)

Commentez