Suède : Le prix Nobel de littérature 2018 reporté à cause d’un scandale sexuel

L’Académie Suédoise a annoncé ce vendredi à Stockholm qu’il n’y aura pas de prix Nobel de littérature cette année. Cette institution était fragilisée depuis plusieurs mois, suite à des révélations sur des agressions sexuelles et des malversations financières en son sein. Il n’en reste pas moins que cette décision est exceptionnelle : il faut remonter à 1949 pour retrouver une année sans prix Nobel de littérature.

Cette décision de reporter le prix Nobel de littérature, qui n’avait pas été prise depuis 1949, est le résultat du fiasco sans précédent qui touche l’Académie suédoise.

Cette institution, qui rassemble l’élite des lettres, était fragilisée depuis novembre dernier par les révélations qui s’accumulent autour du très influent Jean-Claude Arnault, marié à une académicienne.

Ce dernier aurait agressé au moins dix-huit femmes, profité indûment de l’argent de l’Académie, et même divulgué avant l’heure le nom des lauréats. Incapable de faire le ménage en son sein, minée par des démissions qui rendaient impossible l’attribution du prix Nobel, l’Académie s’est finalement rendue à la seule décision qui s’imposait.

L’auteur britannique Kazuo Ishiguro n’aura donc pas de successeur cette année, mais les Immortels désigneront l’année prochaine deux Nobel de littérature, le prix 2018, et le prix 2019.

En espérant que d’ici là, cette institution créée il y a plus de deux siècles sur le modèle de l’Académie française, aura su se réformer.

Refletafrique.net avec RFI

Dans la même rubrique

Situation sécuritaire au Burkina Faso : On s’en remet aux marches de soutien

Le 29 septembre 2018, l’opposition politique rassemblait ses membres et sympathisants à la place de la nation pour un meeting puis une marche à travers quelques artères de la ville de Ouagadougou. (...)

RDC : Une journaliste détenue pour diffamation

La journaliste Sylvanie Kiaku est détenue provisoirement pour diffamation. Cela fait plus d’une semaine que la journaliste congolaise est détenue à la prison centrale de Kinshasa. Le 10 octobre (...)

Conseil des droits de l’homme de l’ONU : ces représentants africains qui suscitent l’indignation

Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a élu vendredi un nouveau groupe de membres pour un mandat de trois ans. Mais, des 18 pays élus, le Cameroun, l‘Érythtrée et la Somalie n’est pas du (...)

Catastrophe à Gênes : des funérailles nationales controversées

En Italie, à Gênes, les secours s’affairent toujours dans les décombres du pont Morandi pour tenter de retrouver les cinq personnes encore portées disparues. Toute la classe politique italienne est (...)

Commentez