Sénégal/Procès contre le terrorisme:La barbe de Messi s’invite au tribunal

Entre frisson et humour, les révélations du procès contre le terrorisme font couler beaucoup d’encre. Lors du passage à la barre de MakhtarDiokhané, l’accusé présumé recruteur, des révélations ont été faites sur sa barbe, sur les autres religions mais aussi sur l’Imam Ndao.

« Je n’en veux pas aux croyants des autres religions ».

Face au juge, MakhtarDiokhané, présumé cerveau de la bande à l’Imam Ndao n’avait pas la langue dans sa poche. Interrogé sur son appréciation des confréries, principalement le mouridisme et la tidjanniha, l’homme de 32 ans et marié à 3 épouses avoue qu’il n’en veut à personne.

« Je n’ai rien contre les confréries. Je n’en veux pas aux croyants des autres religions. Je n’en veux à personne. J’ai des amis chrétiens même. D’ailleurs, j’ai un surnom que l’un d’eux m’avait donné, c’était « khou-the line » (Khou diminutif de Makhar et « the line » (en anglais la ligne) pour montrer la proximité qu’il y avait entre les communautés musulmanes et chrétiennes dans le film ‘’The messager’’. C’est dire que je respecte tous les croyants des religions révélées », soutient-il.
« Même Messi a une barbe… »

Lors de son audition, MakhtarDiokhané a été critiqué par Me Mounir Balal à cause de sa barbe fournie. Loin des attentes, MakhtarDiokhané a répondu avec humour. « Ma barbe n’est pas très fournie. C’est juste à la mode. En Europe, des jeunes laissent maintenant pousser leurs barbes. Même Messi (Lionel) en a », s’est-il défendu. Une réponse qui a plié de rire ceux qui sont venus assister à l’audition.

Des témoignages en faveur de l’Imam Ndao
Au cours de la série de question et de réponses, MakhtarDiokhané témoigne que l’Imam Ndao est un homme sans histoire. « Je sais que l’imam Alioune Ndao est un homme religieux pacifique. Il n’est pas ce genre de personne qui pervertisse les populations. Dans ses propos, il répète sans cesse l’amour que les gens ont de leur foi. Il dit qu’il leur faut juste un peu de soutien », martèle-t-il.

Refletafrique.net avec Afrikmag

Dans la même rubrique

Violences faites aux hommes : une Kényane aurait participé au dépeçage de son époux

La police kényane a arrêté ce lundi 8 octobre une femme dans la ville d’Eldoret. Elle est soupçonnée d’avoir participé au meurtre de son époux avant de le dépecer en menus morceaux. Une découverte qui a (...)

Australie : un homme et sa sœur ont 4 enfants ensemble après des années d’inceste

Un homme et sa sœur ont quatre enfants ensemble et sont issus d’une famille australienne de 40 personnes, incestueuses, où la plupart des enfants sont nés de personnes apparentés. Martha et Charlie (...)

Commentez