Rwanda : Plus de 18 morts dans des glissements de terrains

De fortes pluies ont provoqué des glissements de terrain, causant la mort d’au moins 18 personnes le week-end dernier dans les provinces du Nord et de l’Ouest du Rwanda. Selon les sources, un bilan qui pourrait s’alourdir.

Selon un communiqué du ministère en charge de la gestion des catastrophes, 15 personnes ont péri dans la province du Nord du fait des glissements de terrain causés par les fortes pluies dans la soirée du dimanche 06 mai 2018. Et au même moment, trois autres personnes sont mortes à Rubavu, un district de la province de l’Ouest dans les mêmes circonstances.

Mais ce bilan pourrait s’alourdir. Tant les recherches se poursuivent. Ce lundi 07 mai 2018, les riverains ont creusé dans la boue avec des moyens de fortune (pelles, bêches, etc.), à la recherche de disparus et d‘éventuels survivants coincés sous cette géante masse de terre.

Depuis janvier, le Rwanda fait face à plusieurs cas de coulées de boue imputables aux pluies torrentielles. Le nombre de morts de dimanche s’ajoute ainsi aux 183 autres personnes qui ont trouvé la mort depuis le début de l’année à cause de ces catastrophes.
«  Ces quatre derniers mois ont été bien pires que l’année dernière et les autres années. C’est terrifiant », a déploré Philippe Habinshuti, un responsable au ministère de la gestion des catastrophes.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Situation sécuritaire au Burkina Faso : On s’en remet aux marches de soutien

Le 29 septembre 2018, l’opposition politique rassemblait ses membres et sympathisants à la place de la nation pour un meeting puis une marche à travers quelques artères de la ville de Ouagadougou. (...)

RDC : Une journaliste détenue pour diffamation

La journaliste Sylvanie Kiaku est détenue provisoirement pour diffamation. Cela fait plus d’une semaine que la journaliste congolaise est détenue à la prison centrale de Kinshasa. Le 10 octobre (...)

Congo-mort de 13 jeunes : « ces jeunes avaient été torturés puis exécutés » (ONG)

Pour l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH), les jeunes décédés dans la nuit du 22 au 23 juillet dans le commissariat de l’ancien Chantier de construction navale (CHACONA) au nord de (...)

Ethiopie : la police conclut au suicide du directeur de barrage de la Renaissance (média)

La police a conclu au suicide dans l’enquête sur la mort du directeur de projet controversé du grand barrage de la Renaissance, sur le Nil Bleu, ont annoncé vendredi les médias d’Etat éthiopiens. Le (...)

Commentez