Diamants au Zimbabwe : La convocation de Mugabe devant le Parlement reportée

Le témoignage prévu mercredi de l’ex-président zimbabwéen Robert Mugabe devant les députés pour y répondre de la "disparition" de milliards de dollars de revenus tirés de la vente de diamants a été reporté, a-t-on appris lundi auprès d’un député.

Le Parlement avait convoqué M. Mugabe le 9 mai pour l’interroger au sujet de propos tenus en 2016, dans lesquels il regrettait la perte par son pays de 15 milliards de dollars de revenus diamantifères à cause de la corruption et de l’évasion des capitaux pratiquée par les compagnies minières étrangères.

M. Mugabe n’a pas fait savoir depuis s’il comptait répondre à la citation de la commission parlementaire des Mines et de l’Energie.

Le président de la commission Temba Mlisma a expliqué que Robert Mugabe ne pouvait pas être appelé à témoigner demain mercredi car dit-il «  Moi-même et le secrétaire du Parlement ne serons pas présents" mercredi ».

"Le secrétaire va lui écrire (à Robert Mugabe) pour qu’il vienne au Parlement", a ajouté le député, sans avancer de nouvelle date pour la convocation.

La commission dirigée par M. Mliswa a déjà interrogé plusieurs anciens ministres et responsables des forces de l’ordre sur leurs activités dans la mine de Marange (est).
Dans un rapport publié l’an dernier, l’ONG Global Witness avait accusé les dirigeants du Zimbabwe d’avoir détourné pendant des années les profits tirés de l’exploitation du diamant pour financer la répression de leurs adversaires politiques.

A en croire Global Witness, les services secrets zimbabwéens (Organisation centrale de renseignement, CIO) ont ainsi détenu discrètement une partie du capital d’une entreprise qui extrait des diamants dans la mine de Marange (Est).

Le Zimbabwe n’a jamais publié de statistiques jugées crédibles de ses activités diamantifères, qui ont débuté en 2006.

Bénédicte ZONGO/SANKARA
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Affaire Khashoggi : une conférence économique à Riyad boycottée de toutes parts

Alors que l’affaire Khashoggi continue de défrayer la chronique, de nombreuses entreprises et institutions financières ont décidé d’annuler leur venue à la conférence internationale d’investissements (...)

Economie : « L’administration est plus politisée maintenant que sous le CDP » Syndicat national des travailleurs des douanes

Le Syndicat national des travailleurs des douanes (synatrad) était face à la presse ce mardi 16 octobre 2018 à son siège à Ouagadougou. Les douaniers ont brisé le silence face à ce qu’ils appellent la (...)

Echanges commerciaux entre la côte d’ivoire et le Burkina Faso : 250 milliard en 2016

En marge du 7e traité d’amitié et de coopération cote d’ivoire Burkina Faso qui se tient actuellement à Yamoussoukro, un forum des hommes d’affaires des deux pays s’est tenu ce jeudi 26 juillet. Annoncé (...)

Liberia : George Weah en guerre contre l’inflation

Le président libérien George Weah a annoncé lundi un train de mesures monétaires et fiscales destinées à enrayer la chute du dollar libérien, qui cohabite avec le dollar américain, et lutter contre (...)

Commentez