G5 Sahel : Un appel au décaissement rapide afin d’opérationnaliser la Force conjointe

Les ministres en charge de la défense des cinq pays membres du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), ont tenu leur rencontre ce dimanche 13 mai à Ouagadougou. Ils ont à l’issue de cette rencontre lancé un appel au décaissement rapide afin d’accélérer le processus d’opérationnalisation de la Force conjointe du groupe.

Les ministres des défenses ont adressé leurs remerciements aux partenaires bilatéraux et multilatéraux qui ont fait des annonces de contribution au profit de la Force conjointe du G5 Sahel. Ils ont lancé un appel au décaissement dans les meilleurs délais afin d’accélérer le processus d’opérationnalisation de la Force et de ses organes de gestion et de contrôle.

Saluant le soutien constant du secrétaire général des Nations unies en faveur de l’opérationnalisation de la Force du G5 Sahel, les ministres se disent encouragés par des « recommandations pertinentes » contenues dans son second rapport sur la Force conjointe, notamment celle destinée à garantir des contributions pérennes sensées assurer le soutien et le financement durable de la Force conjointe du G5 Sahel.

Les ministres en charge de la défense des cinq pays exhortent les membres du Conseil de sécurité des Nations unies à donner à la Force conjointe du G5 Sahel, un « mandat robuste  » qui lui confère la légitimité dont elle a besoin et le financement nécessaire à la réalisation de sa mission.

Le secrétaire permanent du G5 Sahel a fait l’Etat des réalisations du financement du fonds fiduciaire de la Force conjointe du G5 Sahel à la date de la rencontre de Ouagadougou.Les ministres ont entériné les principales recommandations faites par les experts au cours de la 6eréunion du comité de défense et de sécurité du G5 Sahel, débutée le vendredi 11 mai à Ouagadougou.

Ces recommandations concernent entre autres, l’adoption de la contribution des Etats au fonctionnement de la Force conjointe du G5 Sahel, le budget du collège des défenses de la Force pour l’année académique 2018-2019.

Les ministres se sont engagés à s’acquitter des dites contributions, dans des délais requis afin d’éviter les retards dans la planification. Ils ont aussi t recommandé la tenue d’une revue stratégique intégrant les évolutions de l’environnement opérationnel de la Force conjointe avant la tenue de la 7e session ordinaire du comité de défense et de sécurité, prévue en novembre 2018 à Bamako, au Mali.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

« Contrôle spécial ramadan » : Des cas de pratiques illicites de prix et saisi des produits périmés

Dans le cadre de la lutte contre la vie chère, et pour une maitrise des prix des produits de grande consommation en ce mois de ramadan, le ministère en charge du commerce à travers la Direction (...)

Kongoussi : NordGold inaugure sa 3e unité de production d’or

L’entreprise NordGold a inauguré ce jeudi, sa 3e usine qui devrait permettre à l’Etat burkinabè d’engranger 64 milliards de FCFA en dix ans et de créer 350 emplois directs. Le ministre de (...)

Sierra-Léone : Enseignement primaire et secondaire gratuit

Le président sierra-léonais, Julius Maada Bio, a annoncé jeudi 10 mai 2018 que l’enseignement primaire et secondaire serait désormais gratuit pour les Sierra-léonais à partir de septembre. Une (...)

Diamants au Zimbabwe : La convocation de Mugabe devant le Parlement reportée

Le témoignage prévu mercredi de l’ex-président zimbabwéen Robert Mugabe devant les députés pour y répondre de la "disparition" de milliards de dollars de revenus tirés de la vente de diamants a été (...)

Commentez