RDC : L’épidémie Ebola a fait 19 morts dans le nord-ouest

L‘épidémie du virus Ebola continue de faire des victimes en République démocratique du Congo. Selon un nouveau bilan diffusé par l’Organisation mondiale de la Santé, 19 personnes sont décédées dans le nord-ouest du pays. Elle annonce avoir reçu le feu vert des autorités congolaises pour importer et appliquer un vaccin expérimental.

Nous avons l’accord, l’enregistrement, et le permis d’importation. Tout ce qui a déjà été formellement convenu et comme vous le savez, ce vaccin est sûr et efficace et a déjà été testé. Il peut à présent être utilisé.” a expliqué Tedros adhanom ghebreyesus, le directeur général de l’OMS.

C’est la neuvième fois que le virus Ebola est enregistré en RDC. En 2017, l‘épidémie avait fait au moins quatre décès et plus de cinq cent quatre-vingt autres personnes ont été recensées et surveillées de près après avoir été en contact avec le virus. À l‘époque, on reprochait à l’Organisation mondiale de la santé d’avoir été trop lente à réagir.

Cette critique semble avoir été entendue au regard des propos du directeur général de l’OMS, Tedros adhanom ghebreyesus qui a affirmé qu‘être là est très important.
« Vous savez, si un général ne peut pas être avec ses troupes en première ligne, ce n’est pas un général. Et la deuxième chose est que la stigmatisation est associée à Ebola et nous devons aller montrer que cela devrait vraiment cesser.
Et s’il y a un risque, ma vie ne vaut pas mieux que celle de n’importe qui d’autre. Des millions sont déjà disponibles et nous devons vraiment le prouver
 », a-t-il ajouté.
S’il n’est pas entretenu, le virus Ebola peut se propager rapidement, principalement par la transmission de fluides corporels. L’application du vaccin pourrait débuter lundi prochain, selon l’OMS.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Mali : Abdoulaye Coulibaly, le nouveau chef d‘état-major des armées !

24 heures après le massacre de quelque 130 Peuls à Ogossagou dans le centre du Mali, le gouvernement malien a annoncé ce dimanche limogeage des principaux chefs de l’armée. Il s’agit du chef (...)

MESRSI/Burkina:Une recommandation pour la sécurisation des universités prise au cours du CASEM 2019.

Le ministère en charge de l’Enseignement supérieur a organisé un Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) le vendredi 22 mars 2019 à Ouagadougou. Ce CASEM qui est la première session de (...)

Burundi : trois écolières écrouées pour avoir gribouillé la photo du président

Au Burundi, on ne blague pas avec la photo ou l’image du président. Trois écolières de la province de Kirundi, dans le nord-est du Burundi ont été arrêtées la semaine dernière pour des gribouillages sur (...)

Cameroun : l’opposition annule des manifestations prévues samedi

Le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), parti de l’opposant Maurice Kamto arrêté lundi, a décidé d’annuler des manifestations prévues samedi dans plusieurs villes du pays pour réclamer sa (...)

Commentez