Afrique du Sud : 254 ans de prison pour le violeur en série

Reconnu coupable de plusieurs cas de viols et de violences graves, un jeune Sud-Africain âgé de 26 ans a écopé de lourdes peines. Il s’agit de peines qui vont jusqu‘à deux siècles de réclusion.

À seulement 26 ans, Shadrack Xidada Chauke risque de finir ses jours en prison. A cet âge, le jeune Sud-Africain s’est illustré de fort mauvaise manière : viols en série, tentatives de meurtre, vol, enlèvement, agression… La liste est longue.

Ce mardi 15 mai 2018, lors du verdict de son procès prononcé à la Haute Cour du Sud Gauteng, il a écopé de 25 peines d’emprisonnement à vie pour 23 chefs de viols et deux tentatives de meurtre, auxquelles s’ajoutent 254 ans de prison supplémentaires pour tentative de meurtre, agression avec intention de causer des blessures graves, vol et enlèvement. Cette nouvelle a été accueillie par la police du district avec beaucoup de satisfaction.

Entre 2012 et 2014, en effet, l’accusé a donné du fil à retordre aux forces de sécurité dans les régions de Tembisa, Ivory Park et Kempton. Selon les rapports de la police, son modus operandi consistait à pénétrer par effraction dans les maisons des victimes et à les violer, souvent sous le regard impuissant de leurs partenaires. Quand ceux-ci tentaient de s’interposer, il les agressait.

Mais dès décembre 2015, Shadrack Xidada Chauke a été repéré par une de ses victimes de viol, trois mois après l’incident. Arrêté, l’accusé a été soumis à des tests médico-légaux qui l’ont lié à 17 autres cas précédemment reportés à la police.
Le capitaine Mavela Masondo s’est rejouit. Il a affirmé que, «  cette condamnation, aujourd’hui, contribuera grandement à encourager nos membres à continuer d’accorder la priorité aux enquêtes sur les cas de femmes, d’enfants et d’autres groupes vulnérables. Pour la police, arrêter un suspect est un succès. Mais une condamnation à la cour et plusieurs condamnations à perpétuité, c’est davantage de succès ».

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Système éducatif au Burkina : « Nous voulons sauver notre année scolaire », Dramane Sankara

Le comité exécutif de l’association des élèves du secondaire de Ouagadougou (AESO) a tenu une conférence de presse ce vendredi 18 janvier 2019 dans l’enceinte du lycée Bogodogo. Elle portait sur la (...)

Brexit : à Bruxelles, le scepticisme domine et les plans d’urgence se multiplient

Le Parlement britannique se prononcera le 29 janvier sur le « plan B » que va lui présenter la Première ministre Theresa May après le rejet massif de l’accord de Brexit qu’elle a négocié à Bruxelles. (...)

Somalie : au moins trois blessés suite à des tirs de mortier sur une base onusienne

La Somalie ne connaît décidément pas le repos. Ce mardi 1er janvier, au moment où le monde célébrait le nouvel An, des tirs de mortier ont été enregistrés à l’intérieur d’une base de l’ONU à Mogadiscio. (...)

RDC : les populations privées d’Internet

La suspension d’internet est devenue une mode en période électorale en Afrique et la RDC ne fait pas exception à la règle. Les populations ont été privées d’internet au lendemain des élections générales. (...)

Commentez