Burkina : La majorité politique estime que Zéphirin Diabré joue au ’’caméléon’’ pour accéder au pouvoir

L’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) au Burkina Faso, a déclaré jeudi 17 avril 2018, que le Chef de file de l’opposition politique (CFOP), Zéphirin Diabré joue au ‘’Caméléon’’ pour tenter d’accéder au pouvoir. C’était au cours d’une conférence de presse.

Dans la déclaration liminaire, Vincent Dabilgou a relevé que « pour justifier sa pirouette et le renoncement à son combat au côté du peuple contre la modification de l’article 37 et pour la démocratie et la liberté dans notre pays, le Chef de file de l’opposition Zéphirin Diabré, après avoir fait l’apologie du CDP, a déclaré pitoyablement : sans vexer qui que ce soit, notre scène politique compte trois baobabs. Si deux baobabs se mettent ensemble, le troisième est terrassé ».

Une affirmation qui fait exclamer M. Dabilgou.« Quel changement ! De Lion, Zéph (Diminutif de Zéphirin et surnom de Zéphirin Diabré, Ndlr) se transforme en caméléon, pour tenter d’accéder ainsi à la magistrature suprême », a-t-il déclaré.
Pour Vincent Dabilgou, par ailleurs, président du Nouveau temps pour la démocratie (NTD, majorité), c’est peine perdu, car justifie-t-il «  le peuple burkinabè n’est pas un peuple amnésique  ».

Selon lui, le peuple du Burkina Faso «  est un peuple qui avance courageusement vers son destin glorieux sur la base de la vérité historique de ses luttes politiques ».
D’autres points ont été abordés au cours de la conférence de presse. Il s’agit des sujets tels que « la délocalisation de certains conseils des ministres », « le renouvellement des véhicules du parc automobile de l’Etat », « la fronde sociale organisée  » et « les recrutements dans la fonction publique ».

Sur ces questions, l’APMP affirme être en adéquation avec la position et la vision du gouvernement de Paul Kaba Thiéba et du président Roch Marc Christian Kaboré. Poureux, cette rencontre avec les journalistes est loin d’être une réplique au point de presse hebdomadaire initiés par le CFOP.

Vincent Dabilgou a indiqué que l’objectif de cette invitation «  est de partager avec vous (les journalistes, Ndlr) des préoccupations liées à la situation nationale et de donner notre lecture sur quelques points polémiques  ».

Alice Suglimanie THIOMBIANO
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Burkina Faso : Ablassé Ouédraogo fait son mea culpa

Chers Concitoyens et Chers Amis, Le 8 Juin 2015, en pleine préparation de la campagne pour l’élection du Président du Faso à laquelle j’étais candidat, j’accordais un entretien téléphonique au journal (...)

Présidentielle iranienne 2017 : Hassan Rohani réélu dès le premier tour pour 4 ans

Le président sortant de la République islamique d’Iran, Hassan Rohani gagne les élections au premier tour en obtenant la majorité avec 57 % des suffrages. Il faut dire qu’il a largement été réélu (...)

François COMPAORE refuse l’extradition, la France ne dit rien

Le principe de la réconciliation nationale au Burkina implique un certain nombre d’engagements dont l’exécution incombe aux autorités du moment pour répondre aux exigences des insurgés. Parmi ces (...)

Burkina Faso : Première session ordinaire 2018 du groupe parlementaire UPC-RD qui dresse un bilan positif

Le groupe parlementaire UPC-RD (Union pour le progrès et le changement-Renouveau démocratique) a animé une conférence de presse le jeudi 07 juin 2018 à Ouagadougou. L’objectif était de faire le bilan (...)

Commentez