Venezuela : Quelques pays du groupe de Lima rappellent leurs ambassadeurs

Quelques heures après que Nicolas Maduro ait été réélu à la présidentielle, les pays membres du groupe de Lima créé en 2017, pour évoquer la controverse de sa réélection et aussila crise au Venezuela, ont fait rappeler leurs ambassadeurs ce 21 mai 2018.

Dans un communiqué publié ce Lundi, peu après la réélection de Nicolas Maduro à la tête du Venezuela, les pays membres du groupe de Lima, une organisation comprenant entre autres l’Argentine, le Brésil, le Canada, le Chili, la Colombie et le Mexique, ont annoncé qu’ils ne « [reconnaissaient] pas la légitimité » du scrutin.

Ces pays, en majorité sud-américains, ont annoncé « l’abaissement du niveau de leurs relations diplomatiques avec le Venezuela [...] pour protester » contre un scrutin qu’ils jugent « non conforme aux normes internationales d’un processus électoral [...] transparent et démocratique ».Pendant les élections présidentielles, le président sortant Nicolas Maduro a remporté 67,7% des suffrages, le plaçant largement en tête devant son principal opposant, le militaire Henri Falcón, qui obtient quant à lui 21,2% des voix. Le scrutin s’est déroulé alors qu’une partie de l’opposition avait appelé au boycott. Henri Falcón, dont le programme comprend l’adoption du dollar américain par son pays a néanmoins voté.L’élection a été marquée par un fort taux d’abstention – environ 52%, le plus important depuis 1958. Selon le décompte officiel, le successeur d’Hugo Chavez a donc obtenu 5 823 728 suffrages sur 8 603 936 de votes.

Se réjouissant de sa large réélection, Nicolas Maduro a appelé au dialogue tous les Vénézuéliens, dont ses opposants. « Si l’empire ou les gouvernements d’extrême droite d’ [Amérique latine] souhaitent un jour parler dans un contexte de paix et de respect, je suis toujours ouvert au dialogue », a-t-il déclaré depuis le palais présidentiel de Miraflores.

Kouadio Jean-Jaurès
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

Mali : Ibrahim Boubacar Keïta officiellement réélu président de la République

Le président malien sortant Ibrahim Boubacar Keïta a été officiellement déclaré vainqueur de l‘élection présidentielle et entamera son deuxième mandat de cinq ans le 4 septembre, a annoncé lundi la cour (...)

Présidentielle Malgache : Le président annonce sa candidature pour un second mandat

Le président malgache Hery Rajaonarimampianina a annoncé ce vendredi 17 juillet 2018, qu’il allait briguer un deuxième mandat lors de la présidentielle prévue pour le 7 novembre et le 19 décembre en (...)

Au sommet des BRICS, le président chinois met en garde Washington

« L’unilatéralisme et le protectionnisme progressent et portent un coup sévère au multilatéralisme et au commerce multilatéral », a déclaré le président chinois Xi Jinping, au sommet des BRICS, à (...)

Affaire Benalla : Emmanuel Macron déclare être le seul responsable.

Alors qu’il ne s’est toujours pas exprimé publiquement depuis le début de l’affaire Benalla, Emmanuel Macron a pris la parole ce mardi 24 juillet 2018 devant des élus de la majorité LREM-MoDem et (...)

Commentez