RDC : Ouverture d’une information judiciaire contre Moïse Katumbi

Les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) ont annoncé l’ouverture d’une information judiciaire contre Moïse katumbi, suite à son interpellation en possession d’un passeport litigieux à Bruxelles lundi 18 juin 2018.

Moïse katumbi, opposant congolais en exil a été interpellé la semaine dernière dans un aéroport de la capitale belge avec un passeport falsifié. Cependant, il a été autorisé à rester en Belgique.

Selon lui, les passeports semi-biométriques tels que le sien, ont été retirés du système et sa demande pour un exemplaire biométrique a été rejetée.

En RDC, katumbi peut compter sur de nombreux soutiens, dont celui de son club, le TP Mazembe.

« C’est un opposant politique en exil, et il a des problèmes politiques qui l’ont poussé à aller à l’extérieur. On ne l’autorise pas à rentrer chez lui », a indiqué Serge Iweza, supporteur de Moïse Katumbi.

En rappel, Katumbi est un, homme d’affaires et l’ancien gouverneur de l’ex province du Katanga, est l’un des candidats déclarés à la présidentielle du 23 décembre prochain.

Laetitia ZOUNDI
Refletafrique.Net

Dans la même rubrique

Tchad : l’opposition tchadienne a réagi face aux frappes françaises contre des rebelles !

Au Tchad, la polémique continue au sujet des frappes françaises qui ont stoppé la progression des rebelles de l’Union des forces de la résistance (UFR), qui affirmaient vouloir descendre sur la (...)

États-Unis : Donald Trump va déclarer l’état d’urgence nationale pour construire son mur

Une nouvelle paralysie partielle de l’administration fédérale va être évitée aux Etats-Unis. La Chambre des représentants a voté la loi de financement, déjà approuvée par le Sénat. La Maison Blanche (...)

Présidentielle au Sénégal : Macky Sall vise une réélection au premier tour

Le Sénégal vote le 24 février pour une élection présidentielle que le sortant Macky Sall, confronté à une concurrence inhabituellement clairsemée dans un pays friand de débat démocratique, compte bien (...)

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro lance un « comité politique »

Une semaine après avoir démissionné de la présidence de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro recevait la presse, ce vendredi 15 février chez lui à Marcory, pour créer un « comité (...)

Commentez