Burkina : Oumarou Hassan et Sadou Boukari Alou dans les mailles des FDS


Le ministère de la sécurité est bien décidé à ramener la sécurité pour la population. En effet, depuis la publication, il y a quelques jours, d’une liste de personnes recherchées dans le cadre de la lutte contre le terrorisme certains sont déjà dans les mailles des FDS. Après l’arrestation du premier adjoint au maire de Koutoukou, le mercredi 20 juin 2018, l’on apprend maintenant que Oumarou Hassan dit Waran-Kessi et Sadou Boukari Alou dit Bonna sont tombés dans les filets des forces de sécurité.

Oumarou Hassan alias Waran-Kessi a été arrêté à Déou, dans la province de l’Oudalan (région du Sahel). Il figure sur la liste des 146 individus recherchés. Waran-Kessi est coursier au marché de bétail de Déou. Selon des sources sécuritaires, il serait un agent de renseignement au compte du groupe dirigé par Al Mansour Ag Alkassim, basé dans la région de Gao, au Mali.

Il serait également de mèche avec la bande armée de Hamadoun Boly et ses frères, réputée dans les attaques à main armée dans la région du Sahel. Il avait été identifié comme complice de l’enlèvement du vétérinaire Idrissa Ousseini dit Docteur Ben, au forage Christine, en mai 2017.

Selon des informations, depuis le début de la crise malienne en 2012, Waran-Kessi se charge d’écouler les bœufs appartenant aux terroristes maliens et burkinabè dans les marchés de Déou, Gorom-Gorom, Djibo (Sahel burkinabè) mais aussi dans des marchés au Mali et au Niger.

Un autre « wanted  » arrêté est Sadou Boukari Alou dit Bonna, conseiller municipal de Gandafabou. Il jouait le rôle de tuteur d’hommes armés et servait d’intermédiaire dans les négociations pour libérer des délinquants interpellés par les forces de sécurité.
Avec ces deux arrestations, qui s’ajoutent à celle du conseiller municipal de Koutougou dans la province du Soum, la sécurité reviendra dans le Sahel.

refletafrique.net

Dans la même rubrique

Vie de couple : Les 3 secrets d’un mariage heureux, 50 ans de bonheur, et ce n’est pas fini !

Est-ce qu’on peut vraiment rester un couple heureux pendant 50 ans ? Est-ce réellement possible dans un monde où les voitures, les iPads et les téléphones sont réactualisés tous les ans, dans un monde (...)

OPINION : Manque de Professionnalisme ou Une Haine Avérée Contre Le P-DG de KANIS ?

En parcourant les différents journaux d’investigation ces derniers temps, je me rends vraiment compte qu’en dehors de quelques uns, nous n’avons plus des journalistes d’investigation digne de ce nom (...)

Burkina Faso : Un deuxième syndicat voit le jour dans la famille policière

Alliance de la Police Nationale, (APN), c’est le nom du nouveau syndicat » de la police. Ce jour 30 octobre 2018, au centre de presse Norbert Zongo, les membres du bureau exécutif de ce nouveau (...)

4e anniversaire de l’insurrection populaire au Burkina : Que retenir des 30,31 octobre ?

Ces 30, et 31 octobre marquent le 4e anniversaire, de l’insurrection populaire de 2014. Voici 4ans qu’un soulèvement populaire venait à bout d’un régime solidement installé depuis 1987. Après des (...)

Commentez