UNITED BANK FOR AFRICA (UBA) : Le banquier virtuel « Leo » maintenant au Burkina Faso

La United Bank for Africa (UBA) a procédé au lancement officiel de son nouveau produit dénommé LEO, le jeudi 5 juillet 2018 à Ouagadougou. Il s’est agi de présenter de manière détaillé le produit LEO qui est un banquier virtuel doté d’une intelligence artificielle.

Les premiers responsables de la United Bank for Africa (UBA) entendent répondre aux besoins de leurs client en accord avec l’évolution des techniques de communications. C’est dans ce contexte que les responsables de UBA-Burkina ont procédé au lancement de leur nouveau service LEO.

Pour le Directeur Général de UBA-Burkina M. Joël Touré, LEO est une solution digitale révolutionnaire qui permet aux clients de mener à bien leurs transactions bancaires courantes à partir de leurs comptes Facebook. «  Les utilisateurs peuvent également communiquer avec LEO en anglais, en français et en portugais ». A- t- il expliqué.

M. Touré a également déclaré que LEO est doté d’une intelligence artificielle qui lui permet de donner des informations sur les comptes bancaires domiciliés à UBA Burkina, d’ouvrir à distance des comptes bancaires UBA Burkina, d’effectuer des transferts internes et de mener une conversation avec le client par la méthode textuelle par le biais du réseau social Facebook.

Et d’ajouter, «  De nos jours la technologie et la jeunesse jouent un rôle important car nous faisons tous parti de la jeunesse donc nous avons décidé de donner une image assez jeune à LEO  ».
A l’en croire, cela traduit l’avenir la technologie et la capacité d’interagir sans barrières car LEO est à la hauteur des attentes de toutes les couches de la société surtout la jeunesse.

Quant aux frais, le directeur a affirmé que LEO contribue à réduire les frais pour permettre une meilleure accessibilité. « Nous privilégions toutes les transactions en ligne car les coûts ne sont pas forcément les mêmes. Il y a certains services gratuits  ». A-t-il confirmé.

Pour madame Eliane Ouédraogo directrice de la banque digital UBA-Burkina, Leo offres au moins 10 services dont l’auto-inscription instantanée, la possibilité d’ouvrir un compte bancaire sans se déplacer, la consultation des soldes de comptes UBA ,la consultation des mini relevés de comptes, le transfert d’argent entre comptes domiciliés à UBA Burkina , la possibilité d’acheter des unités de recharge Orange et Telmob et un live chat avec CFC.
«  Le paiement de factures, la demande de carte bancaire et ou chéquier, la confirmation ou blocage des chèques sont des services qui seront effectifs bientôt ». A-t-elle confirmé.

M. Ouédraogo a par ailleurs affirmé que leurs cibles potentielles se caractérisent par les élèves et étudiants, les professionnels et employés, toute personne possédant un téléphone intelligent et aussi des particuliers existants et nouveaux.
« Nous commençons dans cette première phase avec les particuliers uniquement » .A- t-elle signifié.

Laetitia ZOUNDI
Refletafrique.net

Dans la même rubrique

« Contrôle spécial ramadan » : Des cas de pratiques illicites de prix et saisi des produits périmés

Dans le cadre de la lutte contre la vie chère, et pour une maitrise des prix des produits de grande consommation en ce mois de ramadan, le ministère en charge du commerce à travers la Direction (...)

Kongoussi : NordGold inaugure sa 3e unité de production d’or

L’entreprise NordGold a inauguré ce jeudi, sa 3e usine qui devrait permettre à l’Etat burkinabè d’engranger 64 milliards de FCFA en dix ans et de créer 350 emplois directs. Le ministre de (...)

FORUM NATIONAL DE LA DIASPORA : UNE SATISFACTION POUR LES PARTICIPANTS

La cérémonie de clôture du forum national de la diaspora s’est déroulé sous le très haut patronage du président du Faso Rock Marc Christian Kaboré, le vendredi 13 juillet 2018 à Ouagadougou. Cette (...)

Conférence Internationale sur le PNDES : « Le PNDES est en route, en bonne voie »,Paul Kaba Thiéba

Ouvert le 9 juillet 2018 à Ouagadougou, la conférence internationale du PNDES qui a réuni les membres du gouvernement, les partenaires et les ONG et agences de développement, a pris fin ce mardi 10 (...)

Commentez