Conférence Internationale sur le PNDES : « Le PNDES est en route, en bonne voie »,Paul Kaba Thiéba

Ouvert le 9 juillet 2018 à Ouagadougou, la conférence internationale du PNDES qui a réuni les membres du gouvernement, les partenaires et les ONG et agences de développement, a pris fin ce mardi 10 juillet 2018 dans la salle de conférence de Ouaga 2000. Avec pour objectif de faire le point sur la mise en œuvre du PNDES et la mobilisation des ressources, la conférence a vu la participation de 375 personnalités.

Institutions et agences de développement, ONG, investisseurs privés nationaux et internationaux, acteurs de la diaspora burkinabè se sont tous réunis autour d’une table pour faire le bilan de la mise en œuvre du PNDES.

Cette conférence qui était axée autour de l’accélération de la transformation agro-sylvo-pastorale au Burkina Faso a été marquée par des communications suivis d’échanges et d’une exposition de produit issus de l’agriculture, de la foresterie, de l’élevage et de la transformation agro-sylvo-pastorale.

En ce qui concerne la mise en œuvre du PNDES, le premier ministre a affirmé que le PNDES est en bonne voie avec la mise en œuvre des deux programmes que sont le PADEL et le PUS. Selon lui, ces instruments « ont été élaborés et engagés par le gouvernement afin de réduire les inégalités et la fragilité des populations face au terrorisme et dont les besoins de financement ne sont pas encore couverts. »

Il a ajouté que les partenaires qui ont pris part à la conférence ont marqué leur adhésion au PUS et au PADEL et ont exprimé des intentions de financement de ces deux programmes qui, déboursés, porteraient le taux de ce financement potentiel de ces programmes « à 73% soit 220 milliards ».

Ainsi, avec ces nouveaux engagements, le total des financements à date s’élève à 621 milliards pour un coût total de 851 milliards de FCFA.

Les échanges au cours de la conférence ont donné lieu à des recommandations qui sont entre autres :
- La priorisation et l’accompagnement conséquent des filières porteuses dans le secteur agro-sylvo-pastoral et dans tous les maillons de la chaine de valeur : production, transformation et commercialisation
- L’amélioratioration de l’accès au financement par le développement et la mise en place d’instrument et d’outils de financement adapté et accessibles au secteur de la transformation agro-sylvo-pastoral
- L’accompagnent du secteur privé agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique à travers des mesures et reformes incitatrices.

En ce qui concerne le financement du secteur agro-sylvo-pastoral, le ministre Thiéba a affirmé qu’il faut la mise en place de financement innovant pour soutenir le secteur. Pour lui, il y a des efforts à faire en matière de formation.

« Il faut des formations qualifiantes pour nos producteurs », dit-il car selon lui, « elles sont suffisantes pour donner à nos producteurs le minimum du savoir-faire ».
Il y a la mise en place « d’une banque agricole pour la chaine de valeur (production, transformation et commercialisation », a -t-il ajouté.

Cette banque n’aura pour activité que le financement du secteur de l’agriculture et de sa chaine de valeur. Il s’agira pour cette banque de permettre aux producteurs d’accéder aux financements sans passer par des banques privées.

En rappel, le PNDES est un programme du président du Faso qui s’étend de 2016 à 2020.Pour avoir des financements, une conférence à Paris a été organisée les 7 et 8 décembre 2016.La conférence internationale de ces deux jours avait pour but de procéder à une évaluation à mi-parcours des engagements de ladite conférence de Paris. Elle a regroupé 375 participants sur les 250 qui étaient attendus.

Alice Suglimanie THIOMBIANO
refletafrique.net

Dans la même rubrique

Les Etats-Unis "sous-estimaient" Huawei a déclaré le Patron de l’entreprise chinoise.

Dans un contexte de guerre commerciale et de rivalité technologique entre Pékin et Washington, le numéro deux mondial des smartphones et leader de la 5G (cinquième génération de technologie mobile) est (...)

Afrique : Jeune Afrique révèle les 100 Africains les plus influents dans les institutions internationales

Comme le révèle le classement Jeune Afrique des 100 Africains les plus influents, de nombreuses personnalités du continent occupent des postes éminents dans les institutions internationales, mais (...)

FORUM NATIONAL DE LA DIASPORA : UNE SATISFACTION POUR LES PARTICIPANTS

La cérémonie de clôture du forum national de la diaspora s’est déroulé sous le très haut patronage du président du Faso Rock Marc Christian Kaboré, le vendredi 13 juillet 2018 à Ouagadougou. Cette (...)

UNITED BANK FOR AFRICA (UBA) : Le banquier virtuel « Leo » maintenant au Burkina Faso

La United Bank for Africa (UBA) a procédé au lancement officiel de son nouveau produit dénommé LEO, le jeudi 5 juillet 2018 à Ouagadougou. Il s’est agi de présenter de manière détaillé le produit LEO (...)

Commentez