Liberia : George Weah en guerre contre l’inflation

Le président libérien George Weah a annoncé lundi un train de mesures monétaires et fiscales destinées à enrayer la chute du dollar libérien, qui cohabite avec le dollar américain, et lutter contre l’inflation dans ce petit pays pauvre d’Afrique de l’Ouest.

“Trouver des solutions durables aux défis macroéconomiques prendra du temps”, a prévenu dans un discours à la nation l’ancien attaquant vedette du PSG et du Milan AC, qui a accédé à la présidence du Liberia le 22 janvier.

Parmi les mesures annoncées, qui seront précisées “dans les prochaines semaines”, M. Weah a cité “une injection immédiate dans l‘économie, par la Banque centrale libérienne, de 25 millions de dollars américains afin d‘éponger la liquidité excessive de dollars libériens”.

Lundi, il fallait quelque 160 dollars libériens pour obtenir un dollar américain, contre seulement 100 en juin 2017. La chute du dollar libérien a entraîné une augmentation des prix, notamment des denrées de base. Selon M. Weah, l’inflation est passée de 17% en février à 21% actuellement.

Les pouvoirs de la Banque centrale seront renforcés pour permettre une supervision plus efficace des bureaux de change, ainsi qu’un meilleur contrôle des banques, a indiqué le président libérien.

Une analyse sera menée sur les réserves en dollars américains et libériens détenues en dehors du système bancaire et des mesures seront prises pour encourager le recours au système bancaire et aux instruments financiers, selon George Weah.
Dévoilement imminent du plan de développement stratégique

L’ex-star du foot a aussi indiqué que son plan de développement stratégique, destiné en particulier à combattre la pauvreté et promis pendant sa campagne électorale, serait bientôt présenté publiquement.

George Weah a succédé à Ellen Johnson Sirleaf – première femme élue chef de l’Etat en Afrique – à la tête de ce pays en grande précarité financière, après la guerre civile de 1989-2003 et une épidémie d’Ebola meurtrière (2014-2016), lourdement dépendant de l’aide internationale.

Depuis son élection, il s’est tourné vers des pays partenaires, notamment en Afrique et en Europe, afin de chercher de l’aide pour répondre aux attentes immenses soulevées par son arrivée au pouvoir, notamment au sein de la jeunesse.

En mai, il avait annoncé une réduction des taxes d’importation sur plus de 2.000 produits. Malgré d’importantes ressources de minerai de fer, caoutchouc et huile de palme, la majeure partie de la population manque de services de base, comme l‘électricité et l’eau courante.

Avec AFP

Dans la même rubrique

Angleterre / Rejet de l’accord de Brexit : Theresa May plie mais ne rompt toujours pas

Mardi 12 mars, devant la Chambre des communes, Theresa May, la voix fatiguée, a regretté la décision des parlementaires britanniques. Par 391 voix contre 242, ils ont rejeté l’accord de sortie de (...)

Economie : Le Tchad consolide ses liens commerciaux avec le Cameroun

C’est le début d’une expérience dans le ciel tchadien et probablement africain. Ce mardi, le Bombardier Dash Q 400 de la compagnie Tchadia Airline a quitté l’aéroport international de N’Djaména pour (...)

Echanges commerciaux entre la côte d’ivoire et le Burkina Faso : 250 milliard en 2016

En marge du 7e traité d’amitié et de coopération cote d’ivoire Burkina Faso qui se tient actuellement à Yamoussoukro, un forum des hommes d’affaires des deux pays s’est tenu ce jeudi 26 juillet. Annoncé (...)

Plus de reconnaissance pour Léo : UBA sacrée meilleure institution de banque numérique en Afrique

Le groupe panafricain de services financiers, United Bank for Africa Plc, vient d’ajouter à sa liste croissante de lauriers enviables en étant couronnée comme la meilleure banque en Afrique dans la (...)

Commentez