Mamoudou Gassama naturalisé après avoir sauvé un enfant français

Mamoudou Gassama, le jeune migrant malien qui a sauvé un enfant en escaladant la façade d’un immeuble parisien fin mai, a obtenu la nationalité française, selon le décret de naturalisation paru au Journal officiel mercredi.

"Cet acte de grande bravoure a illustré de façon exemplaire certaines des valeurs qui contribuent à lier les membres de la communauté nationale tels que le courage, le désintéressement, l’altruisme, l’attention portée aux plus vulnérables", précise le décret qui souligne que "compte tenu de cet acte, du retentissement considérable qu’il a eu tant en France que dans le monde, contribuant ainsi au rayonnement international du pays […], la naturalisation de M.Gassama présente pour la France un intérêt exceptionnel".

Mamoudou Gassama, 22 ans, rebaptisé Spiderman sur les réseaux sociaux, avait sauvé un enfant suspendu dans le vide en escaladant la façade d’un immeuble du nord de Paris, le 26 mai, suscitant l’admiration générale en France et la fierté au Mali.

Reçu à l’Elysée par le président Emmanuel Macron deux jours après son exploit, le jeune sans-papiers avait vu sa situation régularisée avant une naturalisation annoncée.

Il avait reçu début juin la médaille Grand Vermeil de la Ville de Paris, plus haute distinction de la capitale.

Le jeune homme a également été récompensé à Los Angeles pour son courage le 25 juin, lors de la cérémonie des BET Awards qui honorent chaque année des personnalités noires.

Depuis début juillet, Mamadou Gassama a entamé un contrat de service civique au sein de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

AFP

Dans la même rubrique

Vie de couple : Les 3 secrets d’un mariage heureux, 50 ans de bonheur, et ce n’est pas fini !

Est-ce qu’on peut vraiment rester un couple heureux pendant 50 ans ? Est-ce réellement possible dans un monde où les voitures, les iPads et les téléphones sont réactualisés tous les ans, dans un monde (...)

OPINION : Manque de Professionnalisme ou Une Haine Avérée Contre Le P-DG de KANIS ?

En parcourant les différents journaux d’investigation ces derniers temps, je me rends vraiment compte qu’en dehors de quelques uns, nous n’avons plus des journalistes d’investigation digne de ce nom (...)

Commentez