Mamoudou Gassama naturalisé après avoir sauvé un enfant français

Mamoudou Gassama, le jeune migrant malien qui a sauvé un enfant en escaladant la façade d’un immeuble parisien fin mai, a obtenu la nationalité française, selon le décret de naturalisation paru au Journal officiel mercredi.

"Cet acte de grande bravoure a illustré de façon exemplaire certaines des valeurs qui contribuent à lier les membres de la communauté nationale tels que le courage, le désintéressement, l’altruisme, l’attention portée aux plus vulnérables", précise le décret qui souligne que "compte tenu de cet acte, du retentissement considérable qu’il a eu tant en France que dans le monde, contribuant ainsi au rayonnement international du pays […], la naturalisation de M.Gassama présente pour la France un intérêt exceptionnel".

Mamoudou Gassama, 22 ans, rebaptisé Spiderman sur les réseaux sociaux, avait sauvé un enfant suspendu dans le vide en escaladant la façade d’un immeuble du nord de Paris, le 26 mai, suscitant l’admiration générale en France et la fierté au Mali.

Reçu à l’Elysée par le président Emmanuel Macron deux jours après son exploit, le jeune sans-papiers avait vu sa situation régularisée avant une naturalisation annoncée.

Il avait reçu début juin la médaille Grand Vermeil de la Ville de Paris, plus haute distinction de la capitale.

Le jeune homme a également été récompensé à Los Angeles pour son courage le 25 juin, lors de la cérémonie des BET Awards qui honorent chaque année des personnalités noires.

Depuis début juillet, Mamadou Gassama a entamé un contrat de service civique au sein de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

AFP

Dans la même rubrique

Burkina Faso : un terroriste "dangereux" arrêté grâce à un avis de recherche de la gendarmerie

Un terroriste qualifié de dangereux par la gendarmerie nationale du Burkina Faso a été arrêté samedi après un avis de recherche, a-t-on appris dimanche de source officielle. "Le sieur Diallo a été (...)

Nigeria : 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto

Des hommes armés ont attaqué trois villages dans l’État de Sokoto, dans le nord-ouest du Nigeria, faisant au moins 37 morts, ont rapporté dimanche 21 juillet des sources locales et officielles. (...)

Commentez