Burkina : L’UCRB s’engage au respect de l’accord de conciliation

L’UCRB (union des chauffeurs routiers du Burkina) a organisé une conférence de presse ce lundi 17 septembre 2018, à la suite de la lecture du procès-verbal de conciliation. Le procès-verbal de l’accord de conciliation lu cet après-midi par le président de l’UCRB, Brahima Raogo dit ceci :

Suite au mouvement de protestation de certains des chauffeurs routiers et la fermeture des bureaux de l’OTRAF le 24/08/2018 et l’arrêt de travail du 25 au 27/08/2018 qui a abouti à la suspension des deux bureaux de l’OTRAF et de l’UCRB par le gouvernement le 28/08 /2018.
L’UCRB a entamé des démarches avec le Haut Conseil du Dialogue Social par le biais de notre Centrale la CSB
Après plusieurs jours d’échanges nous avons arrêté toutes les deux parties de ce qui suit :
• Respecter désormais scrupuleusement la convention 87 de l’OIT sur la liberté syndicale et d’association en renonçant à demander le départ de leurs postes d’un ou des dirigeants de
• l’autre organisation syndicale ;
• Mettre en œuvre des engagements signés à la rencontre du 27 Août 2018 sur la gestion du fret et l’amélioration des conditions de vie des chauffeurs routiers ;
• Respecter tous les protocoles de convention sectoriels qui lient les deux organisations ;
• Sensibiliser leur militant sur le respect mutuel et le principe d’autonomie de chaque organisation
• Développer la communication entre les deux organisations afin d’éviter les situations de conflit ;
• Privilégier l’esprit de dialogue entre les deux organisations ;
• Préserver les intérêts économiques et sociaux du Burkina.
En ce sens l’UCRB demande à tous les chauffeurs routiers de reprendre le travail.
Nous réitérons notre confiance au gouvernement pour le suivi du procès-verbal du protocole d’accord signé ce jour.

Union des Chauffeurs Routiers du Burkina
(UCRB)

Dans la même rubrique

BURKINA FASO : Affrontements entre Koglwéogo et bouchers du quartier Tanghin de Ouagadougou

La Norvège disposée à accompagner les pays du sahel dans la lutte contre le terrorisme.

Le président du Faso a été reçu, mardi en audience par le Premier ministre norvégien, Erna Solberg en marge des travaux de la conférence sur le réapprovisionnement du mécanisme de financement mondial. (...)

Commentez