Au Cameroun, les résultats controversés de la CNR donnent Biya vainqueur

La Commission nationale de recensement a achevé sa part de travail dans le cadre de la présidentielle du 07 octobre au Cameroun. Dans un rapport transmis ce 15 octobre au Conseil constitutionnel, cette Commission chargée de faire le décompte des voix exprimées sur l’ensemble du territoire camerounais et dans la diaspora, a conclu à la victoire du chef de l’Etat sortant, Paul Biya.

Ce dernier aurait recueilli 71,28 % des voix, contre 14,23 % pour Maurice Kamto, candidat du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), et 6,28 % pour Cabral Libii, le président du parti Univers. Des chiffres qui feront l’objet de recours de la part des candidats de l’opposition qui les ont catégoriquement rejetés.

En effet, Maurice Kamto, Cabral Libii et Joshua Osih du SDF avaient demandé au Conseil l’annulation partielle ou intégrale de la présidentielle en raison de fraudes “constatées” dans des bureaux de vote pendant le scrutin. Ils pourront réitérer cette demande lors de l’audience d’examen des recours post-électoraux qui s’ouvre ce mardi 16 octobre.

Selon le code électoral camerounais, seul le Conseil constitutionnel est habilité à prononcer les résultats définitifs de la présidentielle après le décompte des voix de la Commission nationale de recensement. Les résultats sont attendus pour le 22 octobre au plus tard.

Africanews

Dans la même rubrique

Union des parlementaires de l’Afrique : Alassane Bala Sakande aux commandes

Le président de l’assemblée nationale du Burkina, Alassane Bala Sakandé a été désigné par ses pairs le 10 Novembre dernier à Abuja, président de l’union des parlementaires de l’Afrique. Dans l’après-midi (...)

Gabon : Modification de la constitution pour résoudre l’absence du président

La Cour constitutionnelle du Gabon a modifié la Constitution pour pallier l’absence du président Ali Bongo Ondimba, hospitalisé depuis trois semaines à Ryad. Cette décision est jugée “inacceptable” ce (...)

Commentez