La Chine ne manipule pas sa monnaie, selon un rapport du Trésor américain

L’administration américaine a reconnu une fois de plus dans un rapport mercredi que la Chine n’était pas coupable de sous-évaluer le yuan pour doper ses exportations, même si le président Donald Trump l’a affirmé à plusieurs reprises.

Dans un rapport du Trésor sur les devises, remis deux fois par an au Congrès, Washington indique qu’"aucun grand pays partenaire" n’a manipulé sa monnaie en 2018 et que les interventions directes de la banque centrale chinoise ont été "limitées".

Le ministère américain déplore toutefois un manque de transparence dans la politique des changes chinoise et place six pays sous surveillance : la Chine, l’Allemagne, l’Inde, le Japon, la Corée du Sud et la Suisse.

Dans la même rubrique

Khashoggi : Ryad refuse l’enquête internationale demandée par Ankara (ministre)

Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir a déclaré jeudi que son pays refusait une enquête internationale, comme demandée par Ankara, sur le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi le (...)

Les Etats-Unis sanctionnent 17 responsables saoudiens pour le meurtre de Khashoggi

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi des sanctions financières ciblées contre 17 responsables saoudiens impliqués dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, dont des proches du prince héritier (...)

Commentez